La vie sur la planète Dany Fontaine en février

10 février 2018 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

Quand on a une écurie axée sur les jeunes chevaux, comme c’est le cas pour l’entraîneur Dany Fontaine, les mois d’hiver sont intenses en préparation. C’est vrai pour tout entraîneur qui se prépare pour la saison 2018 à H3R, c’est encore plus vrai quand on a dix 2 ans, neuf 3 ans et deux 4 ans !

 

Les 2 ans

 

« J’ai dix 2 ans, neuf trotteurs, trotteuses et une ambleuse. Ça se passe actuellement très bien. On a commencé à leur donner des demis-mille d’entraînement en 1.25 et ils répondent bien ». Quand on lui fait remarquer que ce doit être toute une aventure que d’amener neuf trotteurs de 2 ans aux courses, il répond candidement : «  Vraiment, je ne pense jamais à cet aspect des choses. Trotteurs ou ambleurs, le travail est le même. Les trotteurs ne demandent qu’un peu plus d’ajustement, mais avec les années, ce n’est pas un problème. L’important, c’est le talent.»

 

« J’ai évidemment beaucoup de 2 ans pour mes proprios habituels que sont Gaétan Bono, Jean-François Reid, Sotirios Anastasopulos. Cette année, j’ai en plus un jeune homme de la Mauricie, Félix Bélanger, qui m’a confié son trotteur, un fils de La Ponpadour par Justice Hall. Marc Lacoursière en est aussi propriétaire. Il y a quelques années, j’étais venu bien près de lui vendre DJ Power, mais ce sont finalement les Roy ( Louis-Philippe et Pierre-Luc ) qui l’ont eu.  Le jeune homme a gardé en tête que j’avais joué franc jeu avec lui et il m’est revenu, presque trois ans plus tard. Comme quoi, l’honnêteté paie toujours. »

 

Les 3 ans

 

«  Mes neuf 3 ans vont bien aussi. Ils sont exactement sur leur horaire d’entraînement, soit 2.30. Un poulain comme Stock a bénéficié d’un mois et demi de congé après sa saison. Il a ensuite repris le jogging, puis quelques entraînements. Il a grandi un peu, mais il a surtout pris de l’épaisseur. Les Sportswriter ne sont pas de gros chevaux, mais ils ont du coffre, et c’est exactement ce qui lui arrive.  Gaétan et Sam viennent le voir travailler de temps à autre et ils sont heureux de le voir en pleine forme. »

 Stock, le 20 août dernier

«  Il n’y a pas de secrets avec l’entraînement d’une jeune écurie. Les jeunes chevaux ne doivent manquer de rien. Ils doivent être entretenus soigneusement tout l’hiver et non à la dernière minute quand les stakes arrivent. Mes proprios me donnent carte blanche quand il s’agit de soins à apporter. C’est très précieux et ça permet de pouvoir rivaliser avec les grosses écuries. Si tu joues au poker avec des gars qui ont des milliers de dollars dans leurs poches et que tu n’en as que cent, tu ne peux rivaliser. Même chose quand tu souhaites rivaliser avec les meilleures écuries. »

 

Les deux 4 ans

 

« 2018 marquera le retour en course de Joyce Lavec, laquelle a été affligée par une blessure qui l’a dérangée durant pratiquement toute sa saison. Le dépistage a été long mais au moins, maintenant, elle est de retour à 100% et j’ai bon espoir qu’elle fera une belle saison cette année. L’autre bolide, c’est Mach Déjà Vu. Quel cheval celui-là ! Je lui avais prédit toute une saison et c’est exactement ce qui s’est produit. Je le voyais gagner en 1.51; il a gagné en 1.49.3, dernier quart 26.1. Tout un cheval ! Et il devrait être prêt quand la série québécoise pour les 4-5 ans commencera ce printemps. »

Joyce Lavec, la championne trotteuse de 2 ans en 2016

Bien secondé par Linda Bélanger, Richard Beaulieu et Marie-Claude Ferland ( de retour au Québec après un long exil en Ontario ), Dany entrevoit la saison qui vient avec optimisme. Et si l’on en croit ses récents succès au plus haut niveau, l’opposition n’a qu’à bien se tenir.

 

 

Retour aux nouvelles