Une 1ère Coupe Ben-Hur époustouflante

24 juin 2018 | Non classé | By : Daniel Delisle

Ils sont venus, ils ont vu, ils ont vaincu ! Tels des conquérants, Sylvain Filion et Louis-Philippe Roy ont offert aux amateurs et aux téléspectateurs un spectacle comme seuls les surdoués peuvent le faire. Résultat : Sylvain a prévalu par deux petits points, 53 contre 51, avec une fin de compétition enlevante au possible. Mission accomplie pour le concepteur de cette première Coupe, Max Bradette dont tous ont loué l’initiative géniale !

 

Quatre victoires pour Sylvain

 

Incroyable performance de Sylvain qui a fait son entrée en piste aux guides d’un des chevaux qui ont le plus marqué sa carrière, le « Monster from Montreal », Goliath Bayama lui-même. Sylvain a enlevé la 2e course de la Coupe avec Lune Bleu ( Max Velaye ), est revenu à la charge avec Dry Creek Image ( Daniel Martin ), puis Bet I Can Fly ( Yves Tessier ),  puis enfin l’éblouissante pouliche de Harold Duguay, All You Can Dream en 1.56 à un tout premier départ en carrière. Un nom à retenir que le nom de cette dernière.

Le grand gagnant de cette première édition de la Coupe Ben-Hur, M. Sylvain Filion

En plus de ses quatre victoires, Sylvain a été battu de justesse deux fois, une première fois avec Powerful Glare ( Alain Veilleux ), une autre fois avec Hercule JM ( Jacques Mercier ). Avec un peu de chance, il aurait pu se sauver avec les grands honneurs très tôt dans le tournoi. En pleine maîtrise, Sylvain, fort de sa longue et vaste expérience sur le sulky. Ce fut surtout vrai pour sa victoire avec  Dry Creek Image, une course qu’il a littéralement ‘volée’ avec des fractions conservatrices.

All You Can Dream, le cheval le plus impressionnant à avoir participé à la Coupe

Louis-Philippe, un digne aspirant

LPR, comme on le surnomme, a offert une belle résistance. Il n’aurait pu faire mieux, parvenant à rendre compétitives des montures qui ne l’étaient pas vraiment. Il a souvent fait preuve d’agressivité et cela l’a bien servi. Magistral en début de Coupe avec Loves A Challenge ( Francis Richard ) , il s’est bien défendu avec  Yoshi ( Élisabeth Pothier ), avec Akoya ( toujours à Élisabeth Pothier), remarquable 3e place avec Le Senateur AL, 2e avec Maximus Decimus ( Charles Gaudreault ) et Pantheon Seelster, sans compter dans la finale  avecFlash Panic.

 

Comme prévu, ce sont quelques montures moins compétitives qui ont fait la différence. À celles et ceux qui se sont surpris de certains choix de chevaux de la part des deux gladiateurs, il faut rappeler qu’ils avaient l’obligation de choisir au moins un cheval de chacune des huit positions.

Une reprise ?

 

Un tel spectacle vaudra sûrement la peine d’être repris. Avec maintenant un champion défendant en Sylvain Filion. Les huit courses de la compétition ont offert du suspense, de l’action, des rebondissements. Il faut souligner le mérite de Sylvain Fontaine, Pascal Bérubé et Stéphane Brosseau  qui ont réussi chacun à arracher une victoire, une preuve s’il en fallait une, que nous avons aussi de bons conducteurs réguliers à H3R.

Goliath Bayama, un retraité de 22 ans à la ferme de Guy Corbeil avec les deux héros du jour

Y-aura-t-il une 2e Coupe Ben-Hur ? Tout le laisse croire, tellement la formule a semblé plaire au plus grand nombre. Pour une première fois aussi, diffusion de nos courses en HD, une belle progression. Sans les malheureux problèmes de son du début de programme, tout aurait été presque parfait.

 

Prochain rendez-vous, mardi, sur le coup de 17h45 avec l’émission d’avant courses et premier départ à 18h30. N’oubliez pas que …. C’est gratuit !!!

Retour aux nouvelles