The Meadowlands se prépare

22 février 2019 | À l'étranger | By : Daniel Delisle

Dans quelques semaines, les montants promis par Jeff Gural pour les bourses de son hippodrome The Meadowlands deviendront réalité, si l’on se fie à ses annonces antérieures. Comme expliqué, il y a quelque temps, l’idée de Gural serait de majorer les bourses de 25% en hiver, alors que la concurrence des pistes de Pennsylvanie est nulle ou presque, seul The Meadows est en opération,  et de 75% lorsque ceux-ci ouvriront leurs portes pour une nouvelle saison, d’ici quelques semaines.

À cet effet, les concurrents directs de The Meadowlands sont au premier chef Harrah’s Philadelphia qui sera en opération le 29 mars et d’une façon moindre Pocono Downs, lequel est prévu ouvrir le 16 mars.

 

Des projections

 

En sortant la calculatrice, on peut s’amuser à voir l’effet de ces hausses prévues à The Meadowlands. Croyez-moi, c’est assez spectaculaire ! Au moment d’écrire ces lignes, la bourse la plus petite offerte à The Big M est de 6 875$. Avec une augmentation de 25%, elle pourra grimper à 8 593$, avec une augmentation de 75% à un peu plus de 12 000$ ! À l’autre bout du spectre, la meilleure bourse actuellement est de 21 000$, laquelle sera haussée à 26 250$ pour une augmentation de 25% et à 36 750$ pour une augmentation de 75%.

 

Je me répète, l’objectif de The Meadowlands n’est pas de concurrencer Yonkers, mais les pistes de Pennsylvanie. On ne souhaite de malheur à personne dans une industrie qui se tire dans le pied très souvent, même de ce côté-ci de la frontière. Imaginez ce que de telles hausses pourront provoquer comme changements. Si l’on se fie à ce qui est paru actuellement sur certains sites spécialisés, comme Harness Link, 40 000$ seront ajoutés au fond de bourse pour le premier weekend de mars et un autre 40 000$ pour le premier weekend d’avril. Déjà, ce dernier samedi, il s’est parié plus de 3M$, un chiffre qui laisse présager de belles réussites.

 

 

 

Décès de M. Yves Desjardins

 

Le vétéran homme de chevaux Yves Desjardins est décédé le 5 février dernier à l’âge de 90 ans.Les plus vieux amateurs de courses se souviendront de la jument Skys The Limit qui avait connu ses heures de gloire sous les soins de Yves Desjardins au milieu des années 1970.Après une prolifique carrière avec 23 victoires et des gains de plus de 147 000 $, Skys The Limit avait également fait sa marque au haras en produisant notamment Super Limite (1.56.2f – 98 648 $), Sans Limite (4, 1.58f – 218 687 $) et le non moins célèbre Empire Limite (3, 1.57.3f – 341 543 $), vainqueur de la Coupe de l’Avenir (1986) et de la Coupe des Éleveurs (1987).

 

Yves Desjardins laisse dans le deuil six enfants : Francine, Carol, Marc, le médecin-vétérinaire retraité Dr. Yvan, ainsi que Daniel et Denis qui avaient suivi ses traces dans l’entraînement et la conduite des chevaux de courses.

Frère de la grand-mère paternelle de Yannick Gingras, Yves Desjardins était le grand-oncle du champion conducteur des États-Unis.

La famille recevra les condoléances le samedi 23 février 2019 dès 10h en l’Église Sainte-Paule, 920 Labelle, Saint-Jérôme. Les funérailles seront célébrées à 11h.

 

Source : Laurent Sauvé

 

 

 

Retour aux nouvelles