Nouvelle réglementation sur l’usage du fouet à H3R

27 février 2019 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

Lors de la réunion du Conseil d’Administration du CJQ, tenue le 20 février dernier, les membres ont entériné les recommandations qui lui avaient été faites par un comité ad hoc mis sur pied par M. Serge Lemieux et Mme Murielle Thomassin. Le comité avait pour mandat de doter l’hippodrome trifluvien de normes sécuritaires sur l’usage du fouet pour la santé du cheval et  la sécurité des conducteurs-entraîneurs. Le but étant de présenter un spectacle de qualité, au cours duquel les parieurs et les amateurs y trouveront aussi leur compte.

 

Des considérants importants

 

Pour en arriver à cette règlementation, les membres du comité ont considéré plusieurs aspects y compris la nécessité pour les conducteurs et entraîneurs d’assurer leur propre sécurité, étant généralement admis que le fouet est un outil nécessaire pour ce faire mais en mettant aussi l’accent sur le bien-être et la sécurité de l’animal.  De plus, les membres ont aussi considéré le peu d’acceptabilité dans la population en général de l’abus du fouet sur les chevaux.  Dans l’esprit des membres, il n’était pas non plus nécessaire de s’appuyer sur les règles de courses actuelles jugées désuètes en la matière.

 

Les nouvelles règles en vigueur à compter de la saison 2019 innoveront à plus d’un égard et leur non-respect entraînera aussi des conséquences coûteuses pour celles et ceux qui ne s’y conformeront pas.  Une fois les règles appliquées et bien comprises par les participants, les sanctions suivront, lesquelles sanctions seront appliquées dans des suspensions d’un ou plusieurs programmes. On est conscient que dans une saison de 40 programmes, une sanction d’un programme est une sanction lourde de conséquences autant monétaires que personnelles.

 

Des règles précises

 

Les règles vont dans des détails nécessaires : longueur du fouet, couleur, absence de ‘mise’, règles obligeant aussi le conducteur ou l’entraîneur à avoir constamment ses guides dans chaque main, et ce, pour n’importe quelle circonstance, course régulière, course de qualification ou entraînement.  Une infraction entraînera la perte d’un point jusqu’à concurrence de trois. Suivra une première suspension, puis une fois les trois points dépassés, chaque nouveau manquement se traduira par une suspension immédiate au programme suivant.

 

Ces constats de manquements aux règles seront supervisés par un comité de trois membres nommés par le Directeur Général du Club Jockey. Il n’y aura aucun mécanisme d’appel, les sentences s’appliquant automatiquement sans recours.

 

À l’avant-garde

 

Le CJQ, avec ses règles, demeure à l’avant-garde de ce qui se fait en Amérique. Certaines juridictions appliquent déjà un certain nombre de règlements touchant cet important aspect de l’industrie et nous ne serons pas en reste.

M. Lemieux et Mme Thomassin tiennent à remercier les membres du comité pour le travail réalisé dans un bel esprit de collaboration et d’ouverture. Tous sont convaincus que c’est dans cette concertation que de nouvelles bases pourront être créées pour le mieux-être de tous les participants.

 

Faisaient partie du comité sur le fouet, les personnes suivantes :

Stéphane Brosseau

Pierre-Luc Roy

Francis Richard

Jean Tourigny

François Morin

Denitza Petrova

Serge Lemieux

Murielle Thomassin

Retour aux nouvelles