Nette domination de Stéphane Brosseau

13 mai 2018 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

On le savait en forme, on le savait prêt à faire face à la musique, mais en ce jour de la fête des Mères, il en a fait la démonstration. Un peu comme l’avait fait en ce jour choisi Louis-Philippe Roy en 2017. Mais aujourd’hui, c’était l’heure de gloire de Stéphane avec pas moins de cinq victoires, un sommet personnel en carrière.  Cinq victoires en huit présences en piste, et go pour Rideau.

 

Confiance

 

« Je ne fais que continuer sur la lancée de 2017, de dire Stéphane. J’ai connu l’an passé une très bonne année, je l’ai terminée en force; ça s’est ensuite poursuivi durant tout l’hiver à Rideau et voilà que la saison ici s’amorce de la bonne façon. On dirait que j’ai davantage confiance en moi, en mes moyens, plus en tous les cas que par les années passées. J’arrive sur place avec plaisir. J’aime ce que je fais et je me compte chanceux de pouvoir le faire. Je pense aussi que je fais certaines choses différemment. Je crains moins d’avancer mes chevaux, premiers à l’extérieur ( first up ). J’y vais et je me montre plus patient en les gardant  sur le mors, sans en abuser. »

 

Cet état d’esprit chez Stéphane est perceptible. Et avec lui pas de demi-vérités. On a l’heure juste. Un bel exemple de cette confiance renouvelée ? La victoire de Hard Rock : « Ça faisait deux semaines collées que le cheval décollait de la 8e position. Cette fois, c’était la 9e. Plus facile d’une certaine façon. C’est un bon cheval, et sans vouloir ne rien enlever à mes rivaux d’aujourd’hui, il était meilleur qu’eux. Suffisait que la randonnée soit exempte des problèmes de circulation, comme ce fut le cas lors de ses deux départs précédents. Et pour toutes ces raisons, je n’ai pas craint de l’amener à l’extérieur, et comme je m’y attendais, il a bien répondu. »

Stéphane et Hard Rock

Outre Hard Rock ( Daniel Martin ), Stéphane a aussi gagné avec My Lucky Bluejeans ( Marc-André Cormier ), HP Run Like Mom ( Jean Tourigny ), Solid Performance ( Marc-André Cormier ) et Heather Loves NY ( Sylvain Côté ). Et au moment d’écrire ces lignes, l’homme se dirigeait à Rideau pour compléter sa journée de travail. Chapeau !

 

Rocky Boy

 

Au trot invitation, Rocky Boy et Marc Bélanger ont répété leur exploit de mai 2017 en décrochant une victoire plus que convaincante ( plus de neuf longueurs devant le plus proche rival ) en 1.57. « Mon cheval est bon en avant, mais il est aussi efficace en venant de l’arrière de commenter Marc. Les deux derniers départs lui ont redonné confiance et il faut aussi souligner que l’opposition ici n’est pas la même qu’à Rideau, sans rien enlever à personne. Aujourd’hui, il a trotté comme un cheval confiant, un cheval dominant, et nous ( Stéphane Beaudoin et moi  ) en sommes bien satisfaits. »

Marc Bélanger et le redoutable Rocky Boy

Rainbow Palace

 

Francis Picard aime sa jument et celle-ci fait tout pour qu’il en soit ainsi : « Je trouve qu’elle a atteint sa bonne forme plus vite cette année que l’an passé. Croyez-moi ou pas, mais la semaine dernière, si j’en avais eu plus confiance, je ne suis pas sûr que nous n’aurions pas pu battre National Debt et American Wiggle. C’est vous dire jusqu’à quel point sa performance d’aujourd’hui, un mille en 1.55, ne me surprend pas du tout. » Voici une jument qui ne l’a pas facile et qui ne souffre d’aucun complexe face aux mâles qu’elle affronte semaine après semaine.

La brillante Rainbow Palace et son mentor Francis Picard, sans égaux en 1.55

 

Somme toute, un après-midi disputé dans des conditions idéales, devant une belle foule et plein de mamans venues célébrer dignement leur jour.

Retour aux nouvelles