Le monde des courses secoué par la mort de SBSW

20 janvier 2018 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

La nouvelle a eu l’effet d’un électrochoc dimanche dernier : Somebeachesomewhere avait été euthanasié dans une clinique vétérinaire du New Jersey aux alentours de 14h. L’annonce que le cheval était aux prises avec un cancer avait surpris et attristé bon nombre d’amateurs en novembre. On le savait aux mains des meilleurs vétérinaires, on savait aussi qu’une masse cancéreuse lui avait été retirée et qu’il avait subi des traitements de chimio thérapie, mais de là à partir si vite, il y avait une marge.

 

Un grand champion en piste

 

Personne ne doute que SBSW a été un cheval unique, un grand champion comme il s’en fait peu durant quelques décennies. Sa légende ira rejoindre celle des plus grands. Sa carrière a été fulgurante, ses exploits chantés et soulignés par toute la presse spécialisée et aussi à l’occasion par la presse tout court. Son histoire est belle : il était la propriété d’un groupe de modestes passionnés qui avaient mis une partie de leurs avoirs pour l’acquérir. Ces gens de la Nouvelle-Écosse  ne correspondent pas  aux riches proprios qui font souvent la manchette. De ce fait, leur cheval, « Beach » comme ils l’appelaient simplement, est devenu le porte-étendard de tous ces milliers de petits proprios qui sont les bailleurs de fonds de l’industrie.

 

En piste, SBSW n’a pas eu son égal. En fait, il a gagné 20 des 21 courses dans lesquelles il a été impliqué, ce qui lui a permis d’amasser la rondelette somme de 3.3M$ au cours de sa brève carrière qui s’est échelonnée sur deux ans. Sa seule défaite est survenue dans le Meadowlands Pace, alors que son conducteur Paul Macdonell fut victime de sa nervosité. Ce soir-là, le cheval aurait mérité encore la victoire. Cheval de petites gens, cheval entraîné par un gars de Nouvelle-Écosse très loin d’être une vedette, en la personne de Brent MacGrath, sa renommée a fait courir les foules partout, sur toutes les nombreuses pistes qui ont eu la chance de le voir se produire.

 

Un grand champion au haras

 

SBSW venait d’avoir treize ans. Sa carrière comme géniteur dans la plus prestigieuse des fermes qui soient, Hanover Shoe Farm, était à son zénith. On peut facilement penser qu’il aurait pu connaître encore une bonne demi-douzaine de saisons au haras. Ses rejetons ont à ce jour amassé l’incroyable somme de 87M$; il a d’ailleurs été le seul dont les fils et les filles ont gagné plus de 20M$ en une seule saison. Il compte déjà à son actif treize millionnaires dont les plus célèbres sont Captaintreacherous, Pure Country, Downbytheseaside ( dont les exploits sont survenus en 2017 ), Huntsville et Check Six. Tous ces chevaux contribueront sans doute à perpétuer la légende de SBSW qui n’est pas près de s’éteindre.

Pour les plus vieux amateurs, le nom de Somebeachsomewhere, un fils de Mach Three, issu d’une mère Beach Towell, payé 40 000$ à l’encan de Lexington en 2006, ira rejoindre les plus illustres. Il n’est pas facile de comparer des chevaux d’époques différentes, mais on peut penser que SBSW aura une renommée qui se comparera aux Bret Hanover, Meadow Skipper, et compagnie. Est-il à ce jour le cheval le plus illustre de tous les temps ? C’est une question complexe qui exigerait une réponse toute aussi complexe. Chose certaine, on peut facilement prétendre qu’il est l’un des plus grands.

Il mérite tous les hommages et tous les éloges qui lui sont adressés ces jours-ci.

 

Après l’autopsie qui sera pratiquée sur sa dépouille, il reposera à la Hanover Shoe Farm et lors de votre prochain pèlerinage à Harrisburg, vous ne manquerez pas d’aller le saluer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour aux nouvelles