Les plus sérieux aspirants se pointent à Yonkers

30 mars 2018 | À l'étranger | By : Daniel Delisle

Deux des cinq éliminatoires des séries pour juments et mâles, les vendredis et samedis, sont déjà dans les cartons à Yonkers. Trois de ces plus que soixante-dix aspirants ont jusqu’ici conservé des fiches parfaites de deux victoires en deux essais. Et ce ne sont pas nécessairement ceux qu’on attendait.

 

Shartin N chez les juments

 

C’est la Néo-zélandaise Shartin N qui jusqu’ici s’avère la vedette chez les juments dans le Matchmaker. Une toute récente acquisition américaine, cette fille de Tintin In America (!) est six en sept départs en Amérique depuis sont arrivée cet automne;  elle est maintenant entraînée par James King, un nom qu’on a souvent relié au conducteur Tim Tetrick, et c’est effectivement lui qui la conduit.

 

La jument a été brillante à ce jour, c’est le moins que l’on puisse dire. Ses chronos vainqueurs n’ont rien à envier aux mâles qui se produisent le samedi dans le Levy.  Elle a même gagné à Dover en 1.50.2 le 17 février dernier. La seule chose que l’on sait de son géniteur, Tintin In America, c’est qu’il est un fils de Mccardle. Les deux victoires de la jument l’ont été par des marges supérieures à deux longueurs. Elle courra ce soir dans la 7e course, et chanceuse, elle a encore été favorisée par le tirage au sort des positions, puisqu’elle courra de la 4e position.

René Allard lancera dans la mêlée dans cette même 7e course, Eclipse Me N, enfin avantagée au tirage. Rappelons que cette jument, aussi néo-zélandaise, a gagné plus tôt cette année à Saratoga en 1.53.2. Elle devrait offrir une bonne résistance à sa consoeur. HP Sissy, l’autre jument entraînée par René Allard, courra dans la 6e, de la 6e position. Elle fera office de négligée à 20 contre 1.

 

Rockin Ron demain chez les mâles

 

C’est un protégé de Ron Burke qui revendique aussi une autre des  fiche parfaites dans les deux premières tranches, Rockin Ron, le gagnant du Prix d’Été 2016, chez nous, devant Wiggle It Jiggleit. Il a hérité de la 4e position de départ demain dans le Levy dans la 10e course.  Le moins que l’on puisse dire de lui, c’est qu’il vieillit bien. Son record à vie le place dans une catégorie de chevaux très rapides, avec un 1.47.2 pris à Mohawk. Il a gagné à ce jour 1.1M$, des gains suffisants pour lui octroyer une place parmi les bons chevaux de sa génération.  C’est un fils de Real Desire et Yannick Gingras sera aux commandes.

Pour lui faire la lutte, attention à Keystone Velocity. Le protégé de René Allard n’a pas si mal fait dans les deux premières tranches, bien qu’il ait eu à surmonter les positions extérieures 6 et 7.  Il sera normalement beaucoup plus convaincant de la 2e position cette semaine dans cette même course. L’autre protégé de René Allard, Long Live Rock est dans la même situation. Il courra de la 3e position, dans la 11e course, après des positions extérieures à ses deux sorties dans le Levy.

 

Dr J Hanover aussi parfait

 

Fort de deux pôles positions dans les deux premières tranches, le cheval de Tony Alagna, décollera demain dans la 8e course, de la 4e position. Ses deux victoires, dont une en 1.52.4, le mettent dans une situation de favori. N’oublions pas qu’il a couru l’an passé en 1.46.4 à Mohawk, pour ainsi inscrire son nom dans le livre des records. Il fut aussi un participant au Prix d’Été 2017, affublé ce jour-là de la 8e position. Il est dans une forme resplendissante et pose comme un des favoris de la série.

C’est donc cette semaine que sont disputées les troisièmes tranches de ces deux séries très lucratives. Il est peut-être tôt pour se prononcer pour les finales, mais on peut dire que certains commencent à s’imposer. Jouiront-ils toujours de positions avantageuses ? La question est un peu là. Mais le spectacle sera de qualité, n’en doutons pas.

 

Yonkers donc, ce weekend sur vos téléviseurs avec HPI ou dans un des salons de paris du CJQ. C’est l’événement.

 

 

Retour aux nouvelles