Le rêve américain de Steeven Genois

9 mars 2019 | Conducteurs | By : Daniel Delisle

À la fin de la saison 2017 à H3R, Steeven Genois prenait une décision qui en avait laissé plusieurs pantois. Il allait tenter sa chance durant l’automne comme conducteur dans l’état de New-York, à l’hippodrome de Saratoga. Le rêve se poursuit toujours et ma foi, le jeune homme s’en porte plutôt bien en ce début de saison 2019.

 

Une décision difficile

 

« J’ai un bon métier comme plombier, mais ce n’est pas vraiment ce que j’ambitionne faire dans ma vie, du moins à ce stade-ci de ma vie. Mon rêve, c’est plutôt de conduire en courses, d’entraîner quelques chevaux et d’en vivre, d’en faire vivre ma famille. Pour le moment, ce n’est guère possible au Québec, alors la décision était de me trouver un endroit pour le faire, avec l’appui et le support de ma conjointe, Mélanie Boulianne. »

Brandons Bandit; Genois Steeven; 1:59.0; 2017-07-25

«  Il nous est alors apparu que Saratoga pouvait être un bon choix. Il y a là quatre programmes par semaine, les bourses sont très bonnes ( en dollars américains évidemment ) et leur calendrier de courses à l’automne 2017 s’échelonnait du jeudi au dimanche. L’avantage de ce calendrier, c’est qu’il me permettait de demeurer là-bas du jeudi au dimanche soir mais de revenir ensuite chez nous, à Lévis, du lundi au mercredi. De cette manière, je pouvais rester présent à ma famille, car Mélanie et moi avons en plus une belle petite fille que je souhaitais voir grandir. »

 

Une oeuvre de patience

 

« Évidemment, le succès là-bas comme sur n’importe quel hippodrome d’ailleurs, ne fut pas instantané. Heureusement, j’ai eu l’aide de Stéphane Bouchard et de sa conjointe Ève Bergeron. Stéphane, pour les raisons que l’on sait, venait de dire adieu à sa carrière de conducteur-entraîneur et grâce à ses contacts, j’ai pu bénéficier d’un certain nombre de conduites en courses. Pas des tonnes évidemment, mais suffisamment pour me faire connaître et m’intégrer dans le milieu. Tout cela aurait été difficilement possible sans leur appui. »

Chloes Master; Genois Steeven; 2:01.1; 2017-07-23

« Au début, c’était uniquement leurs chevaux que je conduisais, mais petit à petit quelques autres entraîneurs m’ont fait confiance. Aujourd’hui, rien n’est encore gagné, mais disons que j’ai plus de ‘drives’ qu’au début et si le succès suit, je pense que je peux en avoir davantage. Durant les journées que je passe là-bas, je donne un coup de main à Ève quand elle a besoin de donner un travail à certains de ses chevaux et je m’occupe à atteler tous les jours la jument de Laurent Pednault, Skibbereen. Ça m’occupe  et ça me permet de garder la main. »

«  Cette année, en 2019, ils ont modifié leur calendrier, c’est toujours quatre jours semaine, mais il y a des courses prévues les mercredis. Je ne sais pas encore comment je ferai. Est-ce que cela vaudra la peine de retourner au Québec pour seulement deux jours ? Ça reste à voir et nous n’avons pas encore pris de décision. Je dois souligner ici l’appui sans réserve de Mélanie : sans elle, sans son support, ce rêve ne pourrait se réaliser. Cet appui m’est indispensable, c’est certain. »

 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes

 

Si on jette un coup d’oeil rétrospectif à la carrière de Steeven, on se rend compte que son essai au sud de la frontière porte ses fruits. À H3R, il n’était pas le conducteur le plus en demande et sa carrière tardait à prendre son essor. Comme on dit en bon Québécois, il n’avait pas grand chose à perdre que d’essayer ailleurs. D’une saison 2017 avec un peu plus de 60 000$, dont quelques dizaines arrachés aux USA, Steeven est passé en 2018 à plus de 218 000$ en bourses. Et cette année, son début de saison est plus qu’encourageant avec déjà au 5 mars, plus de 38 000$ et une moyenne de .321. Voilà qui est de bon augure.

Lmc Nukular Stryke; Genois Steeven; 1:59.2; 2017-07-02

On ne peut que souhaiter tout le succès possible à ce jeune homme aimable, discret, talentueux qui désire vivre son rêve à fond. Avec l’appui dont il bénéficie, qui sait quelles seront les limites qu’il pourrait atteindre ?

Retour aux nouvelles