La Série québécoise 2019 des trotteuses

1 mars 2019 | Chevaux | By : Daniel Delisle

Depuis une dizaine de jours, les entraîneurs ont pu trouver sur le site du CJQ, toutes les infos dont ils auront besoin pour préparer leurs chevaux pour cet important rendez-vous annuel, un temps fort pour les produits d’élevage québécois et pour plusieurs, la chance la plus intéressante de récolter de belles sommes. Les séries auront encore lieu en 2019, avec trois éliminatoires à 6 500$ et  des finales, le 14 juillet pour 30 000$. La grande différence, c’est qu’elles s’dressent maintenant aux chevaux de 4 ans et plus et ne sont donc plus restrictives aux 4 et 5 ans. On reverra avec plaisir certains compétiteurs qui nous sont familiers

 

Les trotteuses

 

Celles et ceux qui ont bonne mémoire se souviendront qu’en 2018, les honneurs dans cette catégorie étaient allés à YS Suzanne de l’entraîneur conducteur Guy Gagnon.  Le chrono avait été respectable en 1.59.3. C’est la trotteuse de l’écurie Simon Delisle, Eau Naturelle, qui avait pris la second rang, à quelques enjambées de la gagnante. Les deux ont maintenant 6 ans et  sont  donc  éligibles en vertu des  nouvelles conditions ;  Lucky Promesses à Jérôme Lombart était de la partie pour cette finale à six juments, avait brisé et terminé dernière. Elle aussi a aujourd’hui 6 ans et on pourrait aussi la revoir.

 

Restaient les 3e, 4e. 5e juments sous le fil d’arrivée de ce 9 août 2018. Et les trois pourraient peut-être se distinguer cette année. Troisième sous le fil, la  jument entraînée par Yves St-Jacques, Vanilla Star. Elle a pris un record de 2.01 l’an passé sous la houlette de ce maître à trotteurs. C’est une belle grosse trotteuse qui pourrait bien continuer de se développer cette année. Quatrième sous le fil, HP Run Like Mom, la trotteuse de Claude Hamel qui a tant fait rêver à 2 ans et qui a connu une saison décevante l’an passé. Pour ajouter à sa notoriété, soulignons au passage que c’est la soeur propre de HP Titania Runner dont la présentation n’est pluls à faire. À un moment donné, il avait été question de la retirer des courses, mais aux dernières nouvelles, elle aurait repris l’entraînement. Enfin, cinquième sous le fil, c’était Lindas Jewell de Orlando Stable que Mario Lachance avait préparée avant son décès. C’est finalement Jean Beaulieu qui avait pris la relève. Elle a établi un record de 2.03.2 à H3R en 2018.

Vanilla Star; St Jacques Yves; 2:01.4; 2018-09-16

Les graduées de 2018

 

Les trotteuses de 3 ans étaient en fort petit nombre en 2018. En fait, elles n’étaient que cinq à se faire la lutte et on risque bien de les revoir toutes les cinq en juillet prochain. À tout seigneur, tout honneur, c’est Precieuse CC qui menait la charge dans la catégorie, elle qui avait aussi gagné à 2 ans, ce qui explique ses plus que 85 000$ sur ses papiers. Claude Beausoleil entraîne et conduit. Montanaalaska était pourtant la favorite au signal du départ de la finale des 3 ans, le 9 septembre. Entraînée par Alain Martin, elle n’avait pu ravir le titre de Precieuse CC. Montanaalaska a pris un record enviable de 2.00.2 à Rideau et de 2.02.4 à H3R.

Precieuse Cc; Beausoleil Claude; 2:03.3; 2018-09-09

Stand For Justice à Gaétan Bono, entraînée par Dany Fontaine, avait pris le 3e rang lors de la finale de la Coupe des Éleveurs.  Elle est toujours maiden, mais son talent ne fait pas de doute. Papillon Bleu, la grande soeur de El Bleu avait gagné en 2.06.1 à 2 ans, mais n’a pu se faire justice à 3. Sûrement l’une des déceptions de l’écurie Velaye, elle pourrait bien rebondir cette année.  La dernière concurrente et non la moindre, Kinnder Prediction, avait été douloureusement retirée de la finale l’an passé, après avoir montré de fort belles choses, dont une victoire en 2.02 à Rideau qui lui avait été déniée. À H3R, en forme, elle avait été victorieuse en 2.02.4 pour le couple Petrova-Filion.  Dans son cas aussi, on peut parler de rémission pour 2019.

Kinnder Prediction; Justion Fillion; 2018-07-17

Avec les nouvelles conditions, cette division pourrait néanmoins fournir de l’action et de belles surprises. Ce sera à voir à compter du vendredi 14 juin, puis du 21, puis du 5 juillet.

*** Le CJQ désire offrir ses plus sincères condoléances à la famille de Jean-Pierre Vanderpaelt suite au décès le 19 février dernier de M. Albert Vanderpaelt, suite à une longue maladie. M. Vanderpaelt a été actif dans le domaine des courses dans les années 80 et 90 et a entraîné et conduit plusieurs chevaux jusqu’en 1992.

Retour aux nouvelles