Jeunots et jeunottes envahissent la piste

2 juillet 2018 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

Ce mardi, s’amèneront en piste toute une floppée de jeunes chevaux, surtout des 3 ans, des deux sexes, des deux allures aussi et avec la chaleur annoncée, on devrait assister à de fort belles performances. Meilleur temps de l’année pour jauger tous ces jeunes talents que nous apprendrons à découvrir au cours des prochaines semaines. C’est le rendez-vous très spécial de ce mardi, 3 juillet.

 

Phénoménale All You Can Dream

 

Illuminant tous ses rivaux et toutes ses rivales par l’exceptionnel premier départ qu’elle a connue en carrière, la pouliche de Harold Duguay du nom de All You Can Dream retiendra certes l’attention et sera l’un des beaux sujets en piste pour cette occasion. La fille de Sportswriter a en effet surpris et emballé tous les observateurs le 24 juin dernier alors qu’elle a offert une performance comme on en voit rarement, et ce dès son tout premier départ en carrière.

 

Conduite par Sylvain Filion, cette magnifique ambleuse a amblé un mille extraordinaire en 1.56 détruisant l’opposition par 18 longueurs. Dernier quart en 30 secondes, et encore plein de ressources sous le siège pourrait-on dire ! De mémoire de chroniqueur à H3R depuis des lustres, une telle performance ne s’est probablement jamais vue. On a vu de brillantes pouliches s’illustrer, mais à un tout premier départ en carrière, jamais de mémoire d’homme. Pensez que le record de tous les temps pour une ambleuse de 3 ans, 1.55.1, date de 1996. C’est le plus ancien de tous les records importants à H3R.

 

Harold Duguay, son mentor gaspésien n’était pas surpris outre-mesure pourrait-on dire :  « Je m’attendais à une très bonne performance. Elle avait très bien qualifié et je la voyais franchir la distance autour de 2.00 . Je l’ai achetée l’automne dernier et je l’ai entraînée tout l’hiver. Elle m’a beaucoup fait rêver car j’ai bien vu que j’avais quelque chose de spécial entre les mains. J’ai déjà reçu quelques offres alléchantes mais pour l’instant je préfère la garder. Elle a quelque chose de spécial. » Quant au conducteur Stéphane Brosseau qui avait eu le privilège de la qualifier, là aussi, la surprise n’était pas grande : «  Je suis revenu mieux qu’une minute ce matin-là avec une certaine aisance. Je m’attendais à ce qu’elle roule autour de 2.00 et peut-être mieux. »

All You Can Dream est issue d’une mère par Dragon Again qui à ce jour a produit plusieurs rejetons avec un certain talent, sans plus. Des six chevaux qu’elle a envoyé aux courses, aucun n’a franchi la barrière des 100 000$ de gains. En revanche, un de ses rejetons a pris un record de 1.54 à Dover Downs. Disons que c’est bon, sans être exceptionnel. On verra bien pour l’avenir de All You Can Dream; peut-être sera-t-elle la perle rare. La jument poulinière est la propriété de Harold Duguay depuis avril 2018. L’éleveur est M. Benoît Deslauriers de Ste-Catherine de la Jacques-Cartier.

 

Mardi, All You Can Dream, décollera de la 2e position, dans la 4e course et courra contre des pouliches et des juments de 4 ans. Sa principale rivale, Butterfly BG vient tout juste de remporter une belle victoire sous les deux minutes, mais a été rétrogradée pour obstruction. Un genre de situation difficile à accepter pour le conducteur  ( Guy Gagnon ), ainsi que pour l’entraîneur Daniel Martin et le proprio Gaston Bibeau. Sera-t-elle en mesure de rivaliser avec All You Can Dream ? La réponse mardi, à la 4e course.

Butterfly BG, pouliche prometteuse dès l’an passé.

D’autres jeunots à observer

 

Parmi les têtes d’affiche du programme de cette semaine, des mentions spéciales à Mrs Dragonfire et Big Mach qui croiseront le fer dans la 2e course, sans compter dans cette course la présence de Kinnder Jackson, invaincu en trois départs cette année. À surveiller dans la 3e course, le poulain de Sylvain Grenier qui devrait l’emporter pour une première fois en carrière; on parle bien sûr de SG Goliath King. La 6e course promet d’être enlevante et rapide au possible, avec en vedettes Heather Loves NY ( Sylvain Côté ) contre Dry Creek Image ( Daniel Martin  ).

Kinnder Jackson et Justin Filion, lors d’un des trois triomphes de 2018

Premier départ 1830… émission d’avant-programme à 17h45.

Retour aux nouvelles