Inscriptions records au Prix d’Été 2019

29 mars 2019 | Hippodrome 3R | Non classé | By : Daniel Delisle

Avec ses 37 inscrits au Prix d’Été 2018, il y avait fort à parier que ce nombre ne serait pas facile à dépasser cette année. Belle surprise, au moment d’écrire ces lignes, c’est 40 inscriptions fermes qui ont été reçues pour l’édition de cette année. Voilà de quoi rassurer amateurs et promoteurs : pour les premiers, le nombre garantit la qualité du spectacle, pour les seconds, ce même nombre aide à payer la bourse offerte.

Courtly Choice et David Miller

Le travail de l’ombre

Ce qui est moins connu, c’est comment on peut arriver à un tel nombre. Et à ce chapitre, il faut donner  crédit à notre collaborateur américain, Steven Wolf, pour les nombreux contacts qu’il a dû effectuer pour s’assurer que les entraîneurs n’oublient pas le Prix d’Été. Steven est une figure extrêmement connue dans le milieu des courses au sud de la frontière. Il a ses entrées auprès de toutes les grandes écuries au pays de l’Oncle Sam. Comme peu d’entre nous, il peut composer le numéro de Ron Burke ou de Tony Alagna et trouver une oreille attentive. Car oui, les entraîneurs sont bien libres d’inscrire ou de ne pas inscrire, mais un petit rappel ne nuit certes pas. Chapeau donc à Steven qui a mis à contribution son immense réseau de contacts pour le profit du Club Jockey.

On ne doute pas aussi que, de ce côté-ci de la frontière, plusieurs membres de la direction du CJQ, Murielle Thomassin en tête, ont pu eux aussi composer le numéro de plusieurs entraîneurs canadiens et québécois. Un petit rappel qu’on compte au Québec sur eux pour maintenir la popularité du Prix d’Été.  À tous ces gens, chapeau ! Vous avez accompli un travail admirable et le résultat d’aujourd’hui est tangible.

Jimmy Freight et Louis-Philippe Roy

Chevaux de propriété canadienne

Il faut absolument compter sur eux et ils n’ont pas déçu. Et c’est ainsi que les Torrin Hanover ( Benoït Baillargeon ), Phantom Seelster ( Marcel Barrieau ), Stock ( Isabelle Binet ), Talbotcreekwhiskey ( Luc Blais ), Springsteen ( René Allard), Courtly Choice ( Blake MacIntosh ) ont été nominés le 15 mars dernier. Leur nombre et aussi leur qualité pourraient contribuer à faire du spectacle de cette année, un franc succès. Pensez ! Nous avons en Courtly Choice  le gagnant du Little Brown Jug et du Meadowlands Pace, en Springsteen le gagnant du Hempt, en  Phantom Seelster le gagnant du Valedictory et du Harvest, en Torrin Hanover le 2e cheval sous le fil dans le Simcoe,  Et ce ne sont là que les chevaux de propriété québécoise en tout ou en partie.

Les autres inscrits aussi méritent qu’on célèbre leurs exploits.  Parmi les quarante inscrits, on retrouve deux chevaux de la puissante brigade Burke,  Done Well, un Well Said gagnant de plus de 374 000$ en 2018, 2e sous le fil dans la North America Cup et This Is The Plan, un SBSW, gagnant de plus de 467 000$, dont le dernier exploit en piste est survenu à Dover Downs dans le Progress, le 29 novembre dernier.  Imaginez : il a amblé ce mille en 1.49.1 à une date aussi tardive. On pourra aussi compter sur la présence de Jimmy Freight, le Sportswriter d’Adriano Sorella, piloté par Louis-Philippe Roy et entraîné par Richard Moreau. Le cheval, faut-il  le rappeler, a gagné plus de 834 000$ en 2018. Ce n’est pas rien et il pourrait facilement être une des têtes d’affiche de l’édition de cette année. Bref, de quelque côté que l’on se tourne, ce 15 mars est extrêmement rassurant pour la 6e présentation du Prix d’Été. Vrai qu’il ne s’agit que du premier de trois versements de 1000$ avant les 3000$ exigés pour l’inscription en course, mais c’est nettement un pas dans la bonne direction.

Retour aux nouvelles