Les confidences du prof Maxime Velaye aux O’Brien Awards

13 janvier 2018 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

On a appris au cours des derniers jours, que la candidature de Maxime Velaye a été retenue au titre de « Rising Star Award » pour l’obtention d’un convoité O’Brien. Il fera la lutte dans cette catégorie à Brett Macdonald. On se souviendra qu’en 2017, cet honneur avait échu à Louis-Philippe Roy qui avait alors défait ce même Macdonald.

Une grosse année pour Maxime

Bien qu’il ait attendu jusqu’à la mi-juin pour qu’une de ses montures gagne une course, et c’est lui qui le faisait remarquer, Maxime a connu une grosse année en 2017, une année qui s’est achevée en grande partie à Toronto dans des courses bien dotées qui lui auront permis une certaine visibilité : «  Je n’étais vraiment pas parti pour connaître une grosse saison et à la mi-juillet, un de mes amis, Maxime Audet, n’avait pas manqué de me le souligner. Les victoires se faisaient attendre et rien ne semblait indiquer que les choses iraient en s’améliorant. Pourtant, c’est précisément ce qui est arrivé.  Mes chevaux ont brillé dans l’automne, et je pense à mes deux Coupes ( Capteur De Reve et Lit De Rose ) ainsi qu’aux exploits répétés de Histoire Enchantée et de ce même Capteur De Reve. »

«  C’est important de bien débuter l’année, mais il me semble que ce l’est encore plus de la bien terminer. Être en nomination aux O’Brien est un bien grand honneur et pour être franc, j’ai été passablement surpris. Les candidats de valeur ne manquaient pas, ce qui a encore augmenté ma surprise. Mais je suis évidemment bien fier d’un tel honneur. »

« Aucun doute dans mon esprit, mes présences à Toronto l’automne dernier y ont été pour beaucoup. Les entrevues à la télé aussi. Et il y a en outre le fait que je suis connu là-bas, y ayant passé sept ans. Je dois aussi rendre témoignage à l’équipe qui m’entoure : à Guy ( Corbeil ) d’abord pour son soutien, à Joanie Léonard qui a été présente jusqu’à tard à l’automne, à mon forgeron et au vétérinaire. De tels succès n’arrivent pas sans aide. »

2018

Maxime entraînera  onze chevaux pour la saison 2018. De ce nombre, il y a cinq 2 ans : deux trotteuses, un trotteur ( et les trois sont par El Titan, première récolte ) et un ambleur, une ambleuse respectivement par Mach Three et Big Jim. De son propre aveu, Maxime et son nouvel employé, Clément Lauzon, les ont domptés tard cet automne et ils sont sur la voiture depuis la fin novembre. « Il y a peu à dire à ce stade-ci de la saison; tout ce que je peux affirmer, c’est qu’ils ont bonne tête et font bien ce qu’on leur demande. Avant les premières qualifications, il est bien tôt pour se hasarder dans des pronostics. Je dois aussi ajouter qu’ils ont été faciles à dompter. »

Les six plus âgés qui comptent entre autres des éligibles pour les séries de 4-5 ans ( Histoire Enchantée, Capteur De Reve et Sports Authority ) ont repris l’entraînement autour du 1er janvier. Comme tous les entraîneurs du Québec, Maxime a dû composer avec une météo particulièrement froide cette année. Qu’à cela, ne tienne, on peut compter sur lui pour que ses chevaux sont prêts à faire face à la musique.

Histoire Enchantee et Pierre-Luc Roy

En conclusion

Pour les amateurs de statistiques, voici la fiche des chevaux entraînés par Maxime en 2016 : c’est très éloquent comme vous le constaterez : 91 départs (23-13-11) 323 691$, moyenne URS de .372. Un petit calcul nous apprend que c’est une moyenne de 3500$ chaque fois qu’un de ses partants s’amène à la barrière.

Quant à El Titan, dont les 2 ans seront sa première récolte en 2018, il a 7 ans, c’est un fils de Muscle Hill avec un record de 1.51.2 pris à Pocono avec des gains de plus de 725 000$. Et, pour rassurer, il a gagné sur une piste d’un demi-mille. En carrière, il a été entraîné par Rina Rekila.

Bonne chance, Max. Tous nos voeux t’accompagnent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Back to news