Les confidences du prof Kevin Maguire décidé à poursuivre sur sa lancée

9 décembre 2017 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

Kevin Maguire, de son propre aveu, a connu de loin sa meilleure année en 2017 avec son écurie. Une année qui lui a permis de mettre la main sur sa première Coupe des Éleveurs et qui lui a en outre valu d’être nommé , propriétaire de l’année, au dernier Gala des Champions de l’H3R . À 35 ans, ce passionné vit son rêve à plein et se promet d’autres sommets pour la saison qui vient.

Des gens heureux au Gala 2017

Une année marquante

Kevin est très fier du chemin parcouru depuis son tout premier cheval, acquis vers l’âge de 18 ans :  » Plus jeune, je ne mordais pas vraiment aux courses et aux chevaux, malgré que mon père Gérard y était très impliqué. Mais au seuil de ma vie d’adulte, j’ai eu aussi ma piqûre et depuis, je n’ai pas craint d’investir dans ce qui est devenu ma passion. C’est sûr que 2017 marque un tournant. J’y ai été très chanceux : d’abord ma jument Magestic M, que j’avais élevée, n’a gagné qu’une seule course en carrière et le sort a voulu que ce soit la finale des pouliches trotteuses ! Tu parles d’une chance ! Elle coursait pas mal une semaine, puis brisait son allure la semaine suivante. Ce jour-là, les autres, les meilleures, ont brisé et elle a trotté un modeste 2.03.1, assez pour décrocher la part du lion d’une bouse de 65 000$. »

Le jour où Magestic M a fait plaisir à Kevin et LPR

 » Je l’ai vendue aux Amishs depuis. Je ne voyais pas comment elle aurait pu s’améliorer pour la peine à 4ans, assez pour compétitionner à un niveau supérieur. D’ailleurs, j’ai aussi vendu V Breeze. J’aimerais repartir sur de nouvelles bases avec Four Starz Speed et El Muchacho, plus quelques acquisitions que j’ai faites cet automne. En parlant de El Muchacho, c’est incroyable comme il a profité au cours des derniers mois. Il est maintenant plus fort, plus robuste et j’ai bien confiance qu’il me fasse un bon 3 ans. Quant à Four Starz Speed, il a été extraordinaire pour moi, c’est le moins que je puisse dire. Il s’est vite payé et a été une valeur sûre dans l’Open Trot à H3R. J’adore ce vieux cheval, tout un compétiteur. »

Four Starz Speed et Kevin croisant le fil

Le sang neuf

Kevin est passé par Harrisburg cet automne d’où il est revenu avec deux pouliches yearlings, une au trot et l’autre à l’amble .  » J’ai payé 18 000$ pour une Muscles Yankee au trot du nom de Yoga Queen. Une belle trotteuse, bien conformée. Mais un accident bête, à l’entraînement, entraînement au cours duquel  elle a chuté et s’est cassé  des vertèbres. On a dû l’abattre ! C’est toute une malchance, on en convient, mais ce sont des choses qui arrivent avec les chevaux. »

 » L’ambleuse est un autre bon morceau, payée 15 000$. Elle est par Sunshine Beach et porte le nom de Paris Rose. Elle va bien sur la voiture. C’est beaucoup trop tôt pour s’emballer, mais ce qu’on voit nous fait plaisir.  J’ai aussi quelques chevaux en co-propriété en Ontario et avec mon ami Michael Côté-Gagnon, nous aimerions mettre la main sur une poulinière de qualité. J’en avais une, mais je l’ai vendue pour apprendre quelques mois plus tard que son rejeton s’est vendue 140 000$. Probablement que je suis passé à côté d’une excellente affaire !  »

El Muchacho

Beer Maggs

La célèbre trotteuse de l’Écurie Maguire, Beer Maggs est gestante de Angus Hall et devait mettre bas à la mi-février. Inutile de dire que ce premier rejeton est attendu avec impatience. Après tout, la jument qui a fait les beaux jours de Kevin a amassé au fil des ans, en prenant part à des courses avec des enjeux modestes, plus de 115 000$ tout en prenant un record de 1.57.3 à H3R. De quoi penser que le rejeton devrait être de qualité.

Aidé par son homme de confiance, Robert Drapeau, Kevin a connu de beaux succès en 2017. C’est aussi vrai pour son commerce de véhicules, qui en fait un jeune entrepreneur dynamique et passionné. L’industrie a besoin de ces jeunes investisseurs fougueux et ambitieux. On ne peut que souhaiter à ce jeune homme intelligent  et sympathique une année 2018 encore plus réussie que la précédente. Et c’est très possible que cela arrive.

 

 

 

Back to news