Les confidences du prof Stéphane Brosseau, un authentique champion

18 novembre 2017 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

Alors qu’on distribuera ce soir plusieurs trophées à des gens extrêmement méritants, personne ne contestera qu’un des trophées les plus prestigieux sera remis au conducteur Stéphane Brosseau pour ce championnat, son 3e, depuis le début des années 2000. Comme il le dit lui-même avec toute l’humilité qui le caractérise, certainement une  » année de rêve » à maints égards.

Victoire d’abord sur soi

Stéphane a du vécu, sur le sulky certes mais aussi dans la vie et quand on l’écoute, on écoute un homme qui  est en pleine maturité, qui est passé par des périodes heureuses et moins heureuses :  » Ma plus importante victoire cette année, je l’ai remportée sur moi-même. Je m’étais assigné la tâche d’être plus optimiste, de voir davantage le bon côté des choses et surtout, de ne pas me laisser abattre lorsque les embûches se présenteraient.  Et dans ce secteur, je suis extrêmement fier de moi, de cette réussite qui m’a permis de  changer mon attitude. Je ne peux pas changer un cheval qui boîte ou une course où rien ne se déroule pour moi, mais je peux changer ma façon de voir ces événements et c’est ce que j’ai fait. Et ça m’a réussi, puisque je suis de retour comme champion.  »

 » Quand j’ai remporté mon premier championnat au détour des années 2000, c’était pour me faire un nom. Pour le deuxième, c’était une dette que je devais à mon ami disparu Serge Turenne. C’est pour lui et avec lui, que je fus champion. Mais cette année, c’est pour moi que je l’ai fait, pour la personne que je suis, le conducteur que je suis devenu au fil des ans. Et j’en suis très fier.  »

Les jeunes chevaux

 » Cette année, plus qu’avant, on dirait que les entraîneurs de jeunes chevaux comme Dany Fontaine, Jean Tourigny, Daniel Martin se sont donné le mot pour faire appel à mes services. Quand tu mènes pour de tels experts, c’est un témoignage qu’on fait à ton talent, à ta patience, à ton doigté. Quand je conduis pour ces gars-là, je sais pour l’avoir vu de très près chez Dany Fontaine, tout le travail de préparation qu’il y a derrière et qui ne se voit pas. Ces gars-là n’arrivent pas au succès par hasard et je leur lève mon chapeau. Ces sont des gens très dédiés et c’est le fun de relever des défis avec et pour eux. »

Stock

 » Même chose pour le doc Bradbury. Lui et Francis Richard m’ont fait confiance pour conduire Wildriverbumblebee et c’est toute une chance que j’ai eue. Une marque de confiance incroyable quand on sait tout le prix de ce cheval extrêmement doué. Notre victoire dans la Coupe des Éleveurs a certes été un beau moment, et pour moi, pour la stratégie que j’ai adoptée ce jour-là, une grande satisfaction. Sûrement, un des beaux moments de ma saison. Je ne peux pas non plus passer sous silence mon association avec le brillant poulain de Sotirios Anastsopoulos et Gaétan Bono, Stock, entraîné par Dany Fontaine. Un poulain très doué qui m’a fait vivre de très belles minutes sur le sulky. »

Wildriverbumblebee

Le plus en demande

Quand on examine les statistiques finales de la saison 2017, on note tout de suite que le conducteur le plus en demande, celui qui a participé au plus grand nombre de courses, ce fut Stéphane. Une note de confiance extraordinaire d’un très grand nombre de proprios.  » Quand tu es choisi par un grand nombre de personnes, c’est une reconnaissance explicite que tu fais sans doute les choses, bien ! « Et je trouve cette confiance très flatteuse. Oui, je suis content d’être champion, fier aussi et reconnaissant à la vie de me permettre de faire ce que j’aime. Quand j’irai chercher mon trophée ce soir, j’amènerai mon fils Philippe pour qu’il sache que la persévérance, ça paye. »

On ne doute pas que Marie-Claude, sa conjointe, que le papa Marcel, la maman Claudette vivront eux aussi avec émotion ce beau moment. Sur une note plus personnelle, qu’il me soit permis de dire que de côtoyer l’homme qu’est Stéphane Brosseau est un plaisir et un privilège. Je le remercie pour sa confiance et lui souhaite d’autres championnats.

2017, fut aussi l’année de la 3000è victoire

C’est donc ce soir, au Salon de Jeux jouxtant l’hippodrome que seront célébrés les champions de la saison 2017. La soirée promet quelques moments émouvants avec des hommages bien sentis à quelques personnes précieuses pour l’industrie. On vous en reparle demain exceptionnellement  !

 

 

 

Back to news