À l Des Breeder’s Crowns historiques

3 novembre 2017 | À l'étranger | By : Daniel Delisle

À plusieurs égards, le dernier weekend du Breeders Crown à Hoosier Park Indiana, aura été marqué par des statistiques et des records significatifs. Au premier chef, ce fut  » Indiana’s Time », comme l’ont écrit plusieurs commentateurs américains, tant l’industrie des courses en Indiana est sortie grandie à plusieurs points de vue. Il faudra maintenant tenir compte de cet état au même titre que l’Ohio ou la Pennsylvanie ou New-York ou le New Jersey.

Des chevaux et des humains

Pas moins de trois gagnants au cours du dernier weekend ont été produits par des étalons en service en Indiana : tels furent les gagnants Hannelore Hanover et Fiftydallarbill, issus de Swan For All et Bekchams Z Tam, issu de Always A Virgin. De plus, Trace Tetrick, le frère de l’autre, a été le seul conducteur, hormis Yannick Gingras, à cumuler plus d’une victoire dans les épreuves à proprement parler du Breeder’s Crown. Sa fiche globale pour l’ensemble des deux jours, incluant toutes les courses présentées a été de  17 départs ( 5-1-1 ) bons pour des gains de 628 010$.

Trace Tetrick et Blazin Britches

 

Aux États-Unis où le Rising Star Award  est réservé aux conducteurs émergents, on disait jusqu’au dernier weekend que le trophée reviendrait d’emblée à notre Louis-Philippe Roy. Désormais, Trace Tetrick est aussi en lice, suite à ses plus récentes performances.

Tout cela ne doit pas nous faire oublier l’éblouissante fin de semaine de Yannick Gingras. Yannick a éclipsé tous ses rivaux tellement il a été brillant, remportant pas moins de quatre finales du Breeder’s Crown, trois vendredi, une samedi. Si on tient compte de l’ensemble de ses présences en piste au cours des deux jours, sa fiche se lit comme suit : 17 (5-2-1 ) pour des gains de 1 317 342$.  À 5%, ce qui est la norme du salaire des conducteurs, son pourcentage pour le weekend s’établit à 65 867$. Du travail bien fait et payant, c’est le moins que l’on puisse dire.

Yannick durant la soirée de vendredi dernier

Yannick se dirige maintenant tout droit vers le titre envié de conducteur par excellence en Amérique, une fois de plus. Ses principaux rivaux dans cette course, David Miller et Tim Tetrick seront laissés loin derrière. Ce dernier, pour une rare fois, a connu un weekend désastreux. Aucune victoire, contre une seule pour David Miller. David s’en tire mieux puisque plusieurs de ses montures, sans gagner, ont fait assez bonne figure. Il a amassé des gains de 556 512$.

L’exceptionnelle Hannelore Hanover et Yannick

Du côté des entraîneurs, MM Burke et Takter ont gagné chacun trois fois dans les épreuves du Breeder’s Crown. Leur fiche pour ces douze épreuves sont : 11 (3-0-3) pour Takter, 12 (3-2-1) pour Burke. Les chevaux de ce dernier ont amassé 1.2M$, ceux de Takter 879 100$.

Ce weekend

Parieurs, quel sera donc votre menu au cours des prochaines semaines ? Une bonne question. On pourrait penser que les événements prestigieux sont tous passés, mais il n’en est rien. Il reste en banque des épreuves fort intéressantes à venir.

Cette fin de semaine, les regards et les dollars se dirigeront vers The Meadowlands où se tiendront les quatre finales de la série dite Kindergarten pour les deux ans, à 150 000$ chaque fois. Ce weekend marquera le retour en force de la piste de Jeff Gural pour les mois à venir. Elle a perdu de son lustre au fil des dernières années, la piste de Jeff Gural, mais quand les enjeux sont importants, comme ils le seront demain, The Meadowlands reste The Big M, avec tout ce que les courses ont de meilleur à offrir.

Tout cela reste un avant goût de la soirée du 25 novembre prochain, toujours à The Meadowlands, lorsque seront présentées les finales des séries TVG et les quatre finales populaires pour les 2 ans, avec des enjeux frôlant le demi-million. Le 25 novembre, c’est encore loin, on en reparlera pour sûr.

 

 

 

 

Back to news