À l Les douze épreuves du Breeder’s Crown ce weekend

27 octobre 2017 | À l'étranger | By : Daniel Delisle

Pas de doute possible ! LA fin de semaine la plus importante pour les courses sous harnais en Amérique du Nord, c’est ce weekend : aujourd’hui, vendredi 27 octobre et demain, samedi, 28 octobre. Dans les deux cas, premier départ à 18h en provenance d’Indiana, à la piste de Hoosier Park, hôtesse pour le première fois de son histoire de cet événement phare. Et comme le veut le slogan américain : In harness racing, it all comes down to the Crown !

Les meilleurs, toutes catégories

Il n’y a pas à douter. Qu’on le veuille ou non, ces douze courses, réparties en deux super soirées, réunissent les meilleurs chevaux, les meilleurs conducteurs et les meilleurs entraîneurs. Certes, il y a chaque année des as manquants, pour cause de blessures par exemple, mais l’élite est sur place pas de doute. Et les épreuves sont très lucratives. On parle de bourses de 600 000$ (US évidemment ) dans le cas des courses pour les 2 ans et de 500 000$ pour les courses de 3 ans. Les épreuves réservées aux chevaux âgés, trotteurs ou ambleurs, s’échelonnent entre 250 000$ et 525 000$. En tout, on parle de douze courses bonnes pour 6M$.

Nos conducteurs vedettes québécois seront  de la partie : Yannick Gingras, Daniel Dubé et Louis-Philippe Roy seront sur place. Plusieurs des vedettes ontariennes y seront aussi comme Doug Mcnair, Jody Jamieson, Rick Zeron. Des écuries de renom seront aussi sur place : celles de René Allard (Erv Miller ), de Luc Blais ( Détermination ), celle de René Dion.  Assurément que les gros canons de l’industrie, les Takter, Burke, Svanstedt, enverront plusieurs de leurs protégés dans le feu de l’action, ce qui fait en fin de compte, qu’on retrouve là, la crème de la crème. S’il y a deux soirées de courses à ne pas manquer dans l’année, c’est bien celles-là. HPI et les salons de paris sont des moyens sûrs de ne rien manquer de l’action en piste.

Qui  ou quoi surveiller de plus près ?

Cela dépend des intérêts de chacun, bien sûr, mais il y a des inévitables. La catégorie des ambleurs de 3 ans par exemple,  plus ouverte que jamais. Avec l’élimination la semaine dernière de Fear The Dragon, la porte s’ouvre pour son compagnon d’écurie  Downbytheseaside, dont la cote matinale est de 3/1. C’est dire qu’on ne prend rien pour acquis et qu’il n’y aura pas de favoris prohibitif dans cette classe.  C’est samedi soir à la 11e.

La catégorie des trotteurs de 3 ans promet tout autant d’action. On a fait de  International Moni le favori de l’épreuve. Qu’en sera-t-il de What The Hill de l’écurie Burke, dépouillé de son titre lors du Hambletonian ?  C’est aussi samedi, à la 10e.

Tant qu’à parler de samedi, l’Open Pace clôturera ces douze courses prestigieuses à la 12e. Dealt The Winner a été consacré favori à 3/1, mais il y a un certain Keystone Velocity qui pourrait lui faire la vie dure comme on l’a vu dernièrement à Yonkers. C’est pourtant All Bets Off qu’on connaît bien chez nous, qui est le plus riche du groupe en 2017 avec ses plus que 600 000$ de gains.

Que dire aussi de Hannalore Hanover avec Yannick aux commandes qui s’attaquera aux mâles dans l’Open Trot ! Elle est même favorite pour l’emporter à 3/5 !. C’est à la 7e.

Ce soir, l’action ne manquera pas non plus avec comme première finale, celle des  juments trotteuses à la 7e, avec la détentrice du record mondial sur piste de 5/8, Emoticon Hanover pour Détermination avec Dan Dubé aux guides.

Tout de suite après, à la 8e, l’incroyable jeune trotteuse de 2 ans, Manchego, invaincue en carrière, 11/11. Peut-être que la cote ne sera pas bonne, mais quel phénomène à ne pas rater en course.  C’est la sensation de l’heure en Amérique pour le duo Gingras Takter. Parlant phénomène, Ariana G luttera à armes égales avec les trotteuses de 3 ans cette fois et elle sera la tête d’affiche de la 10e.

Ce sont deux soirées de quatorze courses qui nous attendent avec premier signal du départ à 18h. HPI retransmet le tout bien évidemment et on peut aussi se rendre dans un des salons de paris du Québec. Ce sont les soirées du Breeder’s Crown !

 

 

 

 

 

Back to news