Bruits de paddock Bruits de paddock du 20 octobre

20 octobre 2017 | Bruits de paddock | By : Daniel Delisle

Un après-midi passé au paddock avec les gens de chevaux est généralement propice à toutes sortes de nouvelles, généralement plutôt bonnes que mauvaises. En voici quelques-unes glanées au paddock ce dimanche, 15 octobre :

 

Avant de se départir de Somoli E, un trotteur que nous avons bien connu à H3R,  Jérôme Lombart lui avait fait saillir sa jument Fauvette Gale. Le poulain est né au printemps 2016 et le vétéran entraîneur s’est affairé ces jours-ci à le dompter. Magnifique ! Allure impeccable, de quoi faire rêver le monsieur. Et disons qu’en temps normal, Jérôme n’est pas homme à s’emballer trop vite. C’est bon signe s’il le fait… le poulain se nomme à juste titre The Only Somoli.

Somoli E et Jérôme Lombart en 2015

Jean-Luc Bérubé, en plus de voyager ses amis de la région de Mont-Joli, le dimanche, avec remorque et camion, vient de se porter acquéreur de Sea Donkey, un cheval qui a fait les délices de Marc Lemay à ce jour. On se souviendra entre autres de sa victoire dans le 5 milles 2015 où il avait été particulièrement brillant. Le cheval a gagné dimanche, comme pour faire regretter à Marc sa vente.

 

Il n’en est rien cependant puisque le même Marc vient de se porter acquéreur d’un poulain de 3 ans par Mach Three du nom de Machin A Trick. Toute une machine à 2 ans celui-là, avec un record de 1.52.3 et des gains avoisinants les 140 000$. Le prix était bon selon Marc ( 10 000$ ), son ancien entraîneur Jeff Gillis étant aux prises avec de sérieux problèmes d’allure cette année. Ce sera pour l’an prochain, mais le poulain est toujours en Ontario chez Joe Perreira.

 

Parlant de Marc, il est plus que fier de la saison de son trotteur R Rkadabra qui, encore cette semaine, ne s’est avoué vaincu que sur le dernier saut. N’allez pas faire une offre : le cheval n’est pas à vendre pour tout l’or du monde… il a confié avoir déjà refusé de bons prix pour ce fils de Kadabra, une beauté de trotteur.

 

L’inimitable Marc Lacoursière vient quant à lui d’acheter un 2 ans du nom de Precision Seelster pour 10 000$ avec son associé Félix Bélanger. Les deux fondent aussi beaucoup d’espoir sur le poulain par La Ponpadour qu’ils ont dompté et qu’ils ont l’intention de confier à un entraîneur chevronné, Dany Fontaine pour le préparer pour sa saison de 2 ans,. Aux dires de Marc, autant la jument était tranquille et paisible, autant le rejeton a le diable au corps. C’est un fils de Justice Hall.

 

Keven Bernard et Raymond Vachon, grâce aux conseils de Jean-François Maguire, ont mis la main sur une trotteuse de 2 ans par Windsong Espoir. Si vous avez l’occasion de jaser avec Keven, il vous parlera avec passion de ses débuts sur le sulky l’été dernier avec le bon vieux Wally.

Keven Bernard et Wallydontplaygames sur le Circuit Régional

Ce Keven, comme d’autres jeunes qui s’affairent au paddock, en attendant avec impatience l’heure de leurs débuts sur le sulky, sont vraiment à quelque part la relève qui s’annonce. Du nombre, Samuel Fillion et Steven Gagnon.

Samuel Fillion sur le CR

 

Steven Gagnon à l’oeuvre lui aussi sur le CR

Jean-Serge Brazeau a perdu via réclamation son ambleur Steuben Gladiator. Comme il souhaite avoir deux chevaux pour meubler ses loisirs de retraité, il vient d’acheter l’excellent CL Art Magic ( 1.51, 91 685$ )de Claude Leblanc et Sébastien Girouard. Le cheval a besoin de soin, ce que son nouveau mentor lui prodiguera pendant les mois d’hiver pour qu’il soit fin prêt pour la saison 2018.

 

Les Gagnon de Pont-Rouge ont fait opérer avec succès à St-Hyacinthe leur ambleur Gutsy Greg. Ils sont confiants de le revoir briller en piste l’an prochain.

 

DJ Power, une propriété de la famille Roy de Mont-Joli, est actuellement en Ontario et devrait prendre le départ sous peu avec Louis-Philippe comme conducteur et Richard Moreau comme entraîneur. Il vient de se qualifier avec succès à Mohawk en 1.52.

DJ Power et Pierre-Luc Roy

Chapeau à l’équipe entourant Tymal Peacemaker de la Ferme Bayama, brillant gagnant de la Super finale  chez les ambleurs de 3 ans, en 1.51.2 par neuf longueurs. Percy Bluechip, une co-propriété de Hudson Standardbred en a fait autant chez les ambleuses de 2 ans tandis que On A Sunny Day trottait à la victoire chez les 3 ans par plus de quatre longueurs pour Détermination.  C’est trois des huit finales qui sont revenues à des Québécois, en tout ou en partie.

 

 

Back to news