Les confidences du prof Maxime Velaye vit son rêve

6 octobre 2017 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

Il n’y a pas de grisaille avec l’entraîneur Maxime Velaye : sa passion est communicative, sa jeunesse rafraîchissante et quand ses chevaux gagnent, sa joie est perceptible. Ce fut le cas encore cette semaine alors que Histoire Enchantee, l’ ambleur de 3 ans de Guy Corbeil, remportait un Gold à Mohawk, lundi. Un Gold avec un enjeu de 98 000$, dans un chrono de 1.50.4, alors que la météo fraîchissait un brin.

 

Un cheval à son « max »

 

Comme il le raconte si bien, quand il a amené Histoire Enchantee à Mohawk le 25 septembre, c’était pour voir, comme on dit. De toute manière, il faisait déjà le voyage avec Capteur De Reve, alors pourquoi ne pas amener en même temps son ambleur qui avait montré de belles choses récemment, dont une série de trois victoires à ses quatre derniers essais :  » Au moment des séries, mon cheval n’était pas à son mieux, et quand il l’a été, il n’a pu se faire justice. Rappelez-vous la course où Wildriverbumblebee n’était pas à son mieux. Ce jour-là, nous étions dans son dos ! Et pour la finale, quel mille il a réussi, malgré le plus terrible des handicaps pour une finale, la 8e position. Le cheval méritait mieux et c’est dans cet était d’esprit qu’on s’était présenté à Mohawk le 25 septembre. »

 » Un Gold, par définition, tu affrontes les meilleurs. Aussi, lorsque j’ai vu que nous avions la 10e position, j’étais un peu ébranlé. Mais mon cheval est un démarreur exceptionnel, et il l’a montré lundi. Un huitième de mille, et il était en avant. Là, il a pu relaxer un brin, avant l’attaque énergique de Mach Deja Vu ( un autre p’tit Québécois ). Il a travaillé très fort pour cette victoire et il la méritait, c’est le moins que l’on puisse dire. Ça se pourrait qu’on revienne ici avec lui, on verra. Pour la Super Finale, il est 14e au classement. Je vais l’inscrire au cas où certains décident de ne pas embarquer.  Il n’y a pas ici de finale consolation : la Super Finale, c’est pour les dix meilleurs, point.  »

 

Zen

 

 » Je n’étais pas particulièrement nerveux avant la course. On fait de son mieux pour préparer le cheval et après, on ne peut que souhaiter le meilleur. Pour moi, les preuves de Histoire Enchantee étaient faites avec sa victoire en 1.50.1 la semaine d’avant. Si on gagnait, tant mieux, sinon tant pis ! »

Histoire Enchantee en action à H3R avec Pierre-Luc Roy

Capteur De Reve

 

 » Le trotteur est qualifié, de son côté pour sa Super Finale. Il est deux en deux dans les Gold. Cette soirée est prévue pour le 14 octobre. C’est vrai qu’il n’a pas été le plus rapide pour sa dernière victoire, même que pour moi, il avait mieux fait dans sa victoire à Rideau. Mais quand même, je crois qu’il peut aller autour de 1.54. Chose certaine, il sera compétitif.  »

Capteur De Reve en action à H3R avec Guy Corbeil aux guides

 » C’est incroyable la fiche de nos chevaux avec Sylvain : je crois que nous sommes six en six à ce jour ! C’est pas banal et c’est un élément de confiance supplémentaire. Et pour les gens qui s’ennuient de nous à H3R, après le 14, nous reviendrons sûrement. Nous avons encore quelques chevaux qui peuvent courir là comme Sports Authority.  »

 

Yaris Bayama

 

L’autre finale Gold lundi a aussi été gagnée par un produit de l’élevage québécois avec la victoire étincelante de Yaris Bayama, la pouliche d’Yves Filion et de la Ferme Bayama, conduite par Sylvain. C’était sa première victoire dans un Gold en 2016, après une 2e et une 3e places, ce qui devrait suffire à lui mériter une place pour la finale. Là-bas, comme c’est son habitude, le mentor de la Ferme Bayama remet les guides d’entraîneur à Stéphane Larocque.  On se rappellera que cette pouliche avait gagné sa Super Finale à Mohawk à 2 ans.  Ses gains en carrière dépassent les 370 000$. On parle d’une fille de Sportswriter, issue d’une mère, Lucky Josie, par Aces Up.

Yaris Bayama détentrice du record de vitesse à H3R pour une pouliche de 2 ans

Bravo aux équipes de ces deux super trois ans qui font honneur au savoir-faire des nôtres !

 

 

 

Back to news