Hippodrome 3R Et de neuf pour Lucky Promesses

29 août 2017 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

Éblouissante, dominante, solide, les qualificatifs manquent pour décrire la très performante jument de Jérôme Lombart, Lucky Promesses. Encore ce soir, elle a été bonne première sous le fil pour la 9e fois consécutive, un fait plutôt rare chez nous comme ailleurs, en 2.01.4.

 

Jérôme ne l’avait pas vu venir !

 

Quand on prend le temps de s’arrêter et de faire un brin de causette avec l’heureux homme, celui-ci est formel :  » Non, je n’aurais jamais pensé que la jument se mettrait à trotter de cette façon. C’est sûr que j’en suis très heureux, mais de là à dire que je l’avais prévu, ce serait mentir. L’an passé et même à deux ans, elle avait eu toutes sortes de problèmes, un en particulier, un pied fendu qui mettait du temps à guérir. C’est la raison pour laquelle je ne l’avais pas inscrite dans la Coupe des Éleveurs, elle ne pouvait pas fournir son plein rendement et elle brisait son allure. Ce n’était guère plus rose à deux ans ! »

Lucky Promesses et Jérôme Lombart pour la 9e fois de suite !

 » Soudainement, ce printemps, les choses se sont mises à mieux aller. Pas instantanément, puisque comme vous le savez, elle n’a pas été un grand facteur dans la série printanière. Pour moi, elle avait peur de l’argent qu’elle aurait pu me faire gagner ! Toujours est-il qu’une fois les séries finies, elle a commencé à mieux trotter. Pour le moment, c’est facile. Tant que nous aurons la chance de courir dans cette classe, je crois que ça peut aller. Le test, il viendra plus tard cet automne, quand nous changerons de compagnie et que nous nous mesurerons aux meilleurs. Parce que selon moi, quand elle sortira de la classe, je n’aurai pas d’autre choix que de l’inscrire dans l’invitation. On aura une bonne idée de sa réelle valeur à ce moment-là ! »

 

Vendrait-il la jument ?  » Si j’avais une bonne offre, j’y réfléchirais, pas de doute. On verra bien !  » Jérôme Lombart en a vu d’autres et il n’est pas de nature à s’exciter outre mesure, sauf qu’on sent l’homme fier à juste titre. Lui et Andréane Lapierre, on fait tout un boulot avec cette fille de Lucky Fool. En au paddock, ça se voit, les gens sont heureux pour lui et pour elle.

 

Soir de premières

 

Plusieurs chevaux ont profité de cette super soirée pour s’illustrer et parader au cercle des vainqueurs pour la première fois cette année. Ce fut le cas de Shanghai Ben qui, avec Pascal Bérubé aux guides, s’est offert un nouveau record de 1.57 pour Alain Carrier. Ce fut le cas de Art De Gagnée ( Pierre-Luc Roy ) qui a permis à Cassandra Lecourt de savourer sa première victoire comme entraîneur et proprio, avec un beau 1.58.1 à la clé;  ce fut enfin le cas de Echos Funky Claude ( Jocelyn Gagnon ) auteur d’une première victoire en 2017 pour Claude Duhaime. Tous ces gens, à n’en pas douter, étaient fort heureux.

 

Côté vitesse

 

Pour la 2e fois en autant de programmes, Highpoint Chip s’est distingué avec le meilleur chrono de la soirée, 1.56.1, en deçà de sa performance de dimanche ( 1.54.3 ) mais tout de même remarquable, pour Pascal Bérubé et son groupe de proprios composé de Gino Bilodeau, Anne-Marie Demers, Gaétan Gignac et la Ferme Auclair de Tilly.  Des gens bien heureux , et pour cause.

Highpoint Chip vainqueur pour une 2e programme de suite avec Pascal Bérubé

Matts Phil en a fait tout autant dans la dernière, lui aussi en 1.56.1 pour Mathieu Desrochers. Pierre-Luc Roy était aux guides et lui aussi, tout comme Pascal Bérubé, a réalisé un doublé.

Matts Phil clôt la soirée sur une bonne note avec Pierre-Luc Roy en 1.56.1

Le prochain rendez-vous en sera un de taille : les finales des Coupes de l’Avenir et des Éleveurs. Un spectacle qui ne devrait pas manquer d’intérêt. Les dollars y seront : plus de 480 000$ en bourses dans ce seul après-midi. Et comme le dit le slogan repris par l’ami Lafontaine, c’est la  » next generation » à l’oeuvre.  On s’en reparlera plus longuement samedi.

 

 

 

Back to news