Hippodrome 3R Belles explosions de talents dans la Coupe de l’Avenir

30 juillet 2017 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

Il fallait voir la foule sur place pour apprécier le spectacle. Des gradins bien occupés, des espaces à l’extérieur bien remplis, une belle atmosphère, des raisons que des dimanches comme celui-ci ne finissent jamais. Des revirements nombreux, mettant en vedette de jeunes chevaux qui ne demandent pas mieux que de s’affirmer. Bref, de quoi être très satisfait avant d’entamer la pause du Grand Prix.

 

Les pouliches

 

Elles ont été pratiquement plus convaincantes que leurs pendants masculins.  On peut même prétendre qu’elles ont brillé comme DGs Shadowsbell (2.00.4), Katniss S BG (2.01.1) et Road To Lea (2.01.2). Tout ne s’apprécie pas à la vitesse, mais tout de même. Pour la pouliche de Daniel Surprenant, DGs Shadowsbell, Jonathan Lachance avait ceci à raconter :  » Daniel ( Surprenant ) avait trop de travail cet hiver et c’est nous qui l’avons entraînée. Je peux donc dire que je la connais bien. Chez nous, on aime bien leur apprendre à bien finir leur mille. Si elle peut bien finir, comme aujourd’hui, à un moment donné, on pourra lui montrer à décoller plus rapidement. Elle apprend bien son métier et nous en sommes très satisfaits pour le moment.  »

DGs Shadowsbell s’impose pour la 2e semaine consécutive avec Jonatha Lachance comme conducteur

Du côté d’Yves Filion, le conducteur-entraîneur de Katniss S BG, il disait que la pouliche de MM Descheneaux et Bibeau avait encore bien des choses à apprendre dans sa progression, mais qu’il avait confiance dans son talent. La raison pour lui est fort simple : le bridage est là. La mère Sand Gesture est la soeur propre de Wakizashi Hanover ! Voilà qui s’appelle toute une référence et qui pourrait expliquer le potentiel de cette pouliche par Mach Three, que Gaston Bibeau a domptée sur sa ferme l’automne dernier avant de l’amener à Yves. Enfin,  Road To Lea, la pouliche élevée pour trotter mais qui ne fait qu’ambler, le talent est là, c’est évident. Dany Fontaine entraîne la fille de Holiday Road pour Gaétan Bono. Stéphane Brosseau a la pouliche en haute estime :  » Je me voyais gagner cette course. J’ai été un peu surpris de voir arriver Yves ( Filion ) au premier quart en 28 secondes, mais la pouliche a ensuite bien réagi.  Elle a du coeur, elle a l’esprit de compétition et on l’a vu aujourd’hui quand elle a distancé ses rivales dans le dernier droit. Elle a gagné facilement. »

Katniss S BG et Yves Filion ont eu le meilleur sur La Balafre

Road To Lea, une jeune ambleuse comme il s’en fait peu, avec Stéphane Brosseau

Les poulains

 

Ils ont été corrects. Le meilleur mille revient à Power Fog dans la toute dernière course de la journée. Un effort en 2.00. Le fils de Power Park a pris les devants un peu après le quart de mille et n’a pas été devancé par la suite. Jocelyn Gendron était aux guides pour Dominic Gladu l’entraîneur et Gilbert Sauvé, le proprio, un homme qui a beaucoup investi dans les jeunes chevaux et qui se voit enfin récompensé. Power Fog a de la vitesse, c’est indéniable. C’est lui qui a réalisé le meilleur chrono de la journée chez les jeunes de la Coupe de l’Avenir.

Power Fog devance Lucky Match en 2.00

El Muchacho a été la surprise de la journée pour Kevin Maguire et Louis-Philippe Roy. Il a gagné en 2.02, mais il a gagné. Louis-Philippe me rappelait qu’il lui a donné ses premières leçons avant son départ pour Toronto à la fin de 2016. Toujours selon Louis-Philippe, ce n’est pas un super poulain talentueux, mais il a la qualité de fournir un bon effort.  C’est un fils de Goliath Bayama, élevé par Serge Nadeau. La troisième division a été l’affaire de Phil Dorleans, propriété de la Ferme Dorleans et de Claude Lévesque. Jacques Dupont n’était pas très confiant avant la course :  » Le poulain a super bien couru à date sur la grande piste, mais ici c’est nettement plus compliqué. Quand je l’ai réchauffé cet après-midi, ma confiance était à zéro ou presque. J’ai même pensé un moment le retirer. Mais bon, disons que dans les circonstances, j’accepte la victoire ( 2.01.3 ).  J’ai fait des ajustements pour pouvoir le faire courir ici, mais il y a encore du travail à faire avec.  »

El Muchacho fait plaisir à LPR et Kevin Maguire

Phil Dorleans un bon gagnant en 2.01.3 avec Louis-Philippe Roy

Un deux milles contesté

Le cheval le plus racé a gagné. Mister Big Top, une propriété de François Morin ( qui d’autre ? ), s’est vraiment imposé. Après avoir laissé plusieurs de ses rivaux s’épuiser durant un mille et demi, quand Stéphane Gendron l’a amené à l’extérieur, c’était pour gagner. Il a gagné en bon cheval, avec une avance de plus de six longueurs sur CF Sting Rei et Tiguan Seelster. C’est Yves Tessier qui entraîne ce cheval de 5 ans qu’on devrait revoir à St-Aimé dans deux semaines.

Mister Big Top parcourt les 2 milles en 4.06.1 avec Stéphane Gendron aux guides

Incidemment, la course marquait la venue à H3R de Stéphane Lareau, qui de son propre aveu n’y était pas venu depuis plus de vingt ans.  Stéphane a l’intention de prendre ses vacances dans Charlevoix et d’y amener à St-Aimé son Tiguan Seelster.

 

Un après-midi réussi sur toute la ligne… Belle foule, beaucoup d’ambiance, des journées de courses comme on les aime. La bonne nouvelle, c’est qu’il y en aura d’autres à compter du 16 août prochain. D’ici là, cette chronique vous reviendra vendredi prochain. On en profitera pour vous parler durant les weekends de ce qui s’en vient à H3R… C’est gros… et c’est prometteur.

 

 

Back to news