Hippodrome 3R 18 ambleurs, ambleuses pour la dernière tranche de la Coupe des Éleveurs

15 juillet 2017 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

Avec la présentation du programme de ce dimanche 16 juillet, les éliminatoires de la Coupe des Éleveurs 2017 seront dans les livres. Ils sont encore passablement nombreux à aspirer à une des seize places pour les finales du 3 septembre prochain, dont les enjeux seront de 65 000$ dans les deux divisions. Si certains ou certaines ont dores et déjà assuré cette place, d’autres feront l’impossible pour y arriver, d’où l’intérêt de ces troisièmes éliminatoires.

 

Les poulains

 

Nous avons assisté jusqu’ici à la domination de Wildriverbumblebee, vainqueur à ses deux premières tentatives pour le trio composé de Stéphane Brosseau, Francis Richard et John Bradbury. Le poulain, déclarent-t-ils à l’unisson, ne peut que s’améliorer avec chaque départ, puisqu’il en est à ses toutes premières sorties de l’année. Du côté de son principal rival, CL Sportaction, on respecte le talent de Wildriverbumblebee mais on demeure confiant dans les possibilités du sien. C’est du moins ainsi que Claude Leblanc, le proprio de CL Sportaction voit les choses.

 

 » Pas de doute, Wildriverbumblebee a du talent. Le mien aussi. C’est un poulain que j’ai élevé. J’avais acheté la mère, Vidalitas Cam, une Cams Card Shark, de Daniel Martin au tournant des années 2006, 2007. C’est une bonne jument, que j’ai toujours d’ailleurs, qui a un record de 1.54.3. CL Sportaction est son 2e rejeton, le premier ayant été une pouliche, CL Royal Star qui a pris un record de 1.57.3 à H3R. Au fait, la jument m’a donné en 2016 un fils de Sunshine Beach qui sera à dompter cet automne. Pour en revenir à Sportaction, c’est un poulain qui a une bonne tête, une bonne attitude et comme plusieurs Sportswriter, une exceptionnelle pointe de vitesse.  »

 

 » Je suis évidemment bien fier de ce qu’il a accompli à ce jour. Notre victoire dans un Gold à Mohawk a été un beau moment pour le proprio que je suis, le jeune conducteur qu’est Jonathan Lachance et pour Mario, l’entraîneur. Dimanche dernier, nous nous sommes inclinés contre un bon rival mais je crois toujours que, selon le déroulement de la course,  nous pourrons à un moment donné, le battre. De la 7e position, ce ne sera pas facile, mais si Jonathan réussit à le cacher pour un p’tit moment, on ne sait jamais.  »

CL Sportaction en vedette dans la 8e course dimanche

C’est donc à la 8e course qu’aura lieu cet intéressant duel, agrémenté par la présence de l’autre poulain entraîné par Mario Lachance, Majo Lou Beka. Qui sait si en conjuguant leurs efforts ils ne parviendront pas à ébranler Wildriverbumblebee ?  Ce sera une des choses à surveiller dimanche.

 

Les pouliches

 

On les verra à la 3e course. N’y seront pas pour cette 3e éliminatoire, DGs Elsa, Yaris Bayama et Queen Elsa. Trois bonnes pointures qui laisseront à d’autres  l’occasion de se distinguer. YS Tallia, de l’écurie Michel Allard, en vertu d’une solide 2e place à Yaris Bayama a hérité du rôle de favorite et elle devrait faire honneur à son écurie de la 3e position, avec Gaétan Lamy aux guides. Sa principale rivale semble être une autre protégée de la même écurie, Herspeedfromheaven que Michel a confié à Mario Charron. Sept autres pouliches tenteront de s’illustrer pour accéder à la finale du 3 septembre.

Herspeedfromheaven, une adversaire redoutable dans la 3e course de dimanche

Courses pour 2 ans

 

Comme les éliminatoires de la Coupe de l’Avenir, à l’amble, commenceront dimanche le 23 juillet, il ne faut pas se surprendre de voir en piste quelques poulains et quelques pouliches qui en feront les frais. Les 4e et 7e courses leur sont dédiées et on observera avec plaisir ces jeunots et jeunottes faire leurs premiers pas dans une course officielle. Tout cela ne manque pas d’intérêt. Onze courses au total combleront cette carte dominicale, dont un amble argent invitation qui sera lui aussi une course palpitante.

 

Murielle Thomassin, François Carignan vous attendent sur le coup de 12h30. Ce sera déjà le 20e programme de l’année et nous en serons à la mi-saison.

 

 

Back to news