Hippodrome 3R Murielle Thomassin, nouvelle directrice générale d’H3R

5 juillet 2017 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

Au cours des derniers jours, le conseil d’administration du Club Jockey du Québec a procédé à l’engagement de madame Murielle Thomassin à titre de directrice générale d’H3R. Le poste est évidemment crucial pour la bonne marche de l’industrie, il fallait aller de l’avant et nommer une personne la plus compétente possible.

 

Claude Lévesque, le président du CA était très heureux de partager cette nouvelle :  » Madame Thomassin connaît bien l’industrie, connaît ses gens, connaît les chevaux et c’est très exactement le profil que nous recherchions. Pour nous, membres du Conseil d’administration, il faut mettre davantage l’accent sur le pari interpiste et sur les relations avec le gouvernement. Elle n’est avec nous que depuis quelques jours et déjà nous sommes très heureux de ce que nous avons vu. »

 

Après une première rencontre au début du mois de juin, madame Thomassin a compris que le Club Jockey était à la recherche d’une personne nouvelle, jeune, avec une bonne connaissance de l’industrie. Et aux dires de Claude Lévesque, madame convenait parfaitement à cette définition.

 

Un bon bagage d’expériences diverses

 

Le background de madame Thomassin est fort intéressant :  elle a d’abord travaillé pour les entraîneurs Serge Turenne et Mario Lachance au Québec puis en Ontario dans l’écurie de Rick Zeron. Elle est passée ensuite dans les bureaux de Standardbred Canada au département des relations avec les membres. De là, elle a ensuite travaillé pour Agri Corp, une agence de la Couronne qui s’occupe des assurances des fermiers puis pour ACC, une corporation de crédit agricole.  Sa première semaine à l’emploi du Club Jockey s’est traduite par de longues heures mais Murielle se sent d’attaque pour relever ce nouveau défi.

 

 » Je suis très heureuse en ce moment, de confier madame Thomassin. Ce n’est pas une mince tâche, mais je m’y plais déjà. Je pense que ce nouvel emploi me convient bien. »

Le Club Jockey entre dans une nouvelle phase de son développement et on peut prétendre sans risque de se tromper que cette ère de renouveau passera par le dynamisme de cette dame et par la collaboration que tous et chacun lui apporteront.

 

Bienvenue au Club Jockey, madame, et bonne chance !

 

* Source : Trot Insider, Standardbred Canada

 

 

Back to news