Hippodrome 3R La classique printanière, l’événement majeur de ce début de saison

4 juin 2017 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

Les amateurs de courses qui se déplaceront aujourd’hui à H3R ou qui regarderont ce programme via internet seront comblés. Tour de force des dirigeants d’avoir assemblé pour une deuxième année autant de gros noms, des conducteurs vedettes chacun à leur façon sur les différents circuits de l’est du continent.

 

Un merci spécial à David Miller

 

Sans rien enlever aux autres participants, ils ont souvent une raison évidente, naturelle pour être chez nous aujourd’hui. Les cinq Québécois d’origine, les Bouchard, Dubé, Gingras, Filion et Roy sont tous un peu chez eux à Trois-Rivières. Pour plusieurs, H3R fut une étape déterminante dans leur carrière, un passage qui les a souvent ensuite propulsés vers de nouveaux sommets, au Canada comme aux États-Unis. Pour Jody Jamieson, c’est la défense de son titre chèrement acquis l’an passé qui le ramène, faut-il le souligner, avec un plaisir évident, chez nous. Pour Scott Zeron, même s’il se produit surtout aux États-Unis, il est avant Canadien et à ce titre, sa présence s’explique aussi.

 

Et il y a David Miller. Cet Américain originaire de l’Ohio nous fait vraiment une grande faveur de se joindre au tournoi d’aujourd’hui. Ce monsieur Miller, pour avoir eu l’occasion de discuter brièvement avec lui lors de la première édition du Prix d’Été, demeure un ambassadeur de choix pour l’industrie et sa présence chez nous laisse croire qu’il comprend bien son rôle. Je crois que David Miller est le John Campbell d’aujourd’hui et de demain. Il a été nommé pour une deuxième année de suite conducteur par excellence aux États-Unis, sans compter que 2016 marquait son entrée au Temple de la Renommée des courses.

%2falways-b-miki-146-usta-370

Des chiffres absolument fantastiques.

 

Vous voulez des chiffres ? Tenez-vous bien ! En date du 2 juin, Dave avait participé à plus de 71 000 courses, il en a gagné  plus de 12 000 et ses gains s’élèvent à plus de 216 M$. Seulement en 2016, il a gagné pas moins de 13M$. Sa moyenne à vie sur le sulky frôle les .300. Il est définitivement au zénith de sa carrière et il nous fait l’honneur d’être avec nous aujourd’hui. Sa seule présence rehausse en qualité notre tournoi, pas de doute. Il n’a malheureusement pas eu les meilleures montures, mais ne le comptez tout de même pas pour battu.

 

Un peu de pression pour LPR

 

Louis-Philippe Roy représentera H3R dans cette compétition. Il a été favorisé par le sort pour les chances de victoire. Notre ami Steven Wolf s’est amusé au cours des derniers jours à faire une recension complète de toutes les montures de chacun des conducteurs, avec les cotes matinales, et à ce petit jeu, Louis-Philippe semble avoir été le plus gâté. Belle pression. C’est d’autant plus significatif que dans le sondage maison sur le site de Standardbred Canada, il domine ses rivaux aux yeux des amateurs qui le voient gagner ce tournoi. Il a une monture compétitive dès la 2e course, la première du tournoi, à la pôle avec Putnams New Year, à la 4e avec l’énigmatique Whitemountain Nemo, à la 5e avec SOS Justice malgré la 8e position, à la 7e avec Quint Largo, favorite de la cote matinale, à la 8e Lucky Cocktail représente un bon challenger. Bref, plusieurs montures très compétitives. C’est aussi mon choix mathématique pour l’emporter.

Louis Philippe Roy

Louis Philippe Roy

L’horaire de ce jour spécial

 

Pour les nombreux amateurs qui se déplaceront vers Trois-Rivières, voici un petit rappel de l’horaire de cette journée très spéciale. Ouverture des portes à 10h30; session d’autographes dans le hall d’entrée à 11h15; présentation officielle des conducteurs sur la piste 12h15, plus le lancement de la compétition, laquelle débute à la 2e course. Entrevue entre chaque course avec un des huit conducteurs invités, en anglais comme en français; à l’issue de la 9e course, proclamation des gagnants et remise des bourses. Guy Lafontaine demeure le maître d’oeuvre de toutes ces cérémonies, Steven et moi l’épauleront pour les entrevues et les présentations bilingues.

 

C’est le rendez-vous du jour, pas de doute. Signal du premier départ, notez bien l’heure, 12h30. Ce sera le nouvel horaire du dimanche dorénavant. Messieurs les conducteurs, à vos montures !

 

Back to news