Hippodrome 3R YS Suzanne et Wildwild Men affichent leurs couleurs

30 mai 2017 | Hippodrome 3R | By : Daniel Delisle

C’était soir de vengeance à H3R, alors que les deux gagnants des séries québécoises au trot, mâle et femelle, ont savouré des triomphes sans équivoque sur les chevaux qui les avaient battus en finale à 3 ans. On parle bien sûr de la trotteuse de Carl Duguay, YS Suzanne et du trotteur de Mmes Pelletier et Gravel, Wildwild Men. Suzanne a gagné par plus de quatre longueurs, le Men par plus de trois. No contest !

 

YS Suzanne

 

Carl Duguay avait raison d’être fier de sa trotteuse, avant et après l’épreuve, même si , comme il dit,  » une course est une course. J’avais confiance dans ma jument, elle est dans une super forme et elle l’a prouvé ce soir avec une victoire en 2.00.4, avec Stéphane Gendron aux guides, pour qui c’était la 3 999e victoire en carrière. L’an passé, dans la finale, lorsqu’elle a perdu son allure, c’était une erreur de parcours qui arrivait à un bien mauvais moment. Elle avait tout pour gagner à ce moment-là. Mais, c’est ça, les courses »

YS Suzanne et Stéphane Gendron

YS Suzanne et Stéphane Gendron

 » Ce soir, elle était superbe. Normalement, elle est plus à l’aise en revenant de l’arrière, mais elle peut aussi courir en avant, comme elle l’a fait ce soir. Je crois qu’elle pourrait faire encore mieux, mais je savoure la victoire de ce soir d’abord.  » YS Suzanne, une fille de  Angus Hall en était déjà cette année à une cinquième victoire. Ses gains dépassent maintenant 100 000$ en carrière. Une belle étape.  YA Jailhouse Jodi a terminé seconde, sans jamais menacer sa rivale.

 

Wilwild Men

 

Il est beau ce trotteur et magnifique lorsqu’il est dans son meilleur trot. Il trotte avec aisance, avec force, dirais-je. Un très beau spécimen, pas de doute. Et pour cette première éliminatoire, il était intouchable, surtout que son principal rival, Holiday Party, a brisé dès le signal du départ. Un mille en 1.58.3 sans effort véritable.

Rob Shepherd et Wildwild Men, 1er en 1.58.3

Rob Shepherd et Wildwild Men, 1er en 1.58.3

 » L’an passé, de raconter Rob Sherpherd, il était encore en croissance, ce qui l’amenait à n’être pas toujours régulier. Cette année, je le sens plus fort, plus sûr de lui. Il a encore bien profité et ce soir, il a fait tout le travail avec une certaine aisance. » Isabelle Darveau, l’entraîneur, abondait dans le même sens.  » Il est meilleur dans le peloton, mais il peut courir à l’avant tout aussi bien.  Ce soir, il était splendide à voir aller. Seeyou Men a aussi bien couru. Ce sont des trotteurs fiables. Imaginez que dans toute leur carrière, chacun a brisé son allure une toute petite fois. C’est vous dire combien ils sont fiables.  »

 

Morale de la soirée : voici deux têtes d’affiche qui ne seront pas faciles à vaincre au cours des prochaines semaines.  Incidemment, c’est KFB Amigo Cool qui a terminé second à Wilwild Men aux profits des Investissement KFB de Sorel.

 

Non ! Stéphane Gendron n’a pas atteint le seuil des 4000 victoires. Il devra attendre au weekend ou au programme de mardi prochain. C’est plutôt Richard Simard qui a brillé avec un triplé : Tickle My Fantasy ( Denis Langlois ), Raising Richard ( Ed McHale ) et Cliff Drummond ( Chelsea Knapp ).

Raising Richard et Richard Simard filant vers la victoire

Raising Richard et Richard Simard filant vers la victoire

Une belle histoire

Jules Duguay, coordonateur pour les salons de paris du CJQ était fier d’annoncer que lors du Derby du Kentucky, un client du salon de paris de Chateauguay a remporté la somme de 87 000$ avec un billet de 156$. On ne peut que se réjouir avec ce monsieur qui préfère garder l’anonymat. La gérante de l’endroit, Debbie, était évidemment bien fière elle aussi.

À mettre à l’agenda, la  Classique printanière dimanche prochain, ouverture des portes dès 10h30, séance d’autographes à compter de 11h15 dans le hall d’entrée. Le rendez-vous du printemps à H3R.

 

Back to news