Les confidences du prof Queen Elsa devrait défendre sa couronne

24 mars 2017 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

C’est du lointain New Jersey que Queen Elsa, la gagnante de la Coupe de l’Avenir 2016 chez les ambleuses, se prépare pour sa prochaine campagne. Et s’il n’en tient qu’à son proprio, conducteur et entraîneur d’occasion, Daniel Dubé, la pouliche sera du départ de la Coupe des Éleveurs 2017, dont les premières éliminations auront lieu fin juin.

 

Une pouliche en forme

 

Rejoint un peu plus tôt cette semaine, Daniel était confiant de pouvoir qualifier sa pouliche très bientôt :  » Je l’ai travaillée en 2.10, 2.11 ces derniers jours et elle fait cela très bien. C’est une pouliche qui a un peu grandi, un peu grossi. Elle est encore pas mal à son affaire.  Si ça continue de bien aller, le weekend du 1er avril pourrait être le bon. Je la qualifierais dans le coin, soit à Freehold, soit à The Meadowlands.  »

 

 » Elle a le droit au New York Sires Stakes, et c’est le programme prévu pour elle avant de la pointer au Québec. On ne parle pas de la même compétition, d’où l’importance qu’elle soit fin prête pour relever ces défis. Faut pas trop voir en avant, car avec les chevaux, rien n’est jamais vraiment certain. Pour le moment, ça va, mais dans un ou deux mois, qui sait ce qui peut survenir. »

2;Queen Elsa;Dube Daniel; 1:57.0; 2016-09-04

Queen Elsa, Dube Daniel, 1:57, lors de la finale du 4 septembre dernier

Un homme occupé

 

Daniel, on ne s’en étonnera pas, en plus d’être un conducteur régulier sur l’exigeant circuit de Yonkers, s’occupe pratiquement continuellement de quelques chevaux. La passion de l’homme à chevaux chez lui ne s’est jamais vraiment éteinte, même s’il est devenu un conducteur de relève de premier plan.  Sur sa propriété dans le New Jersey, il a une petite écurie où Elsa a passé ses premiers mois de repos, l’automne dernier. De plus, les centres d’entraînement dans son environnement, ne manquent pas. C’est l’embarras du choix.

 

Outre Queen Elsa, Daniel a aussi préparé cet hiver une pouliche de 3 ans qu’il avait achetée avec Jean-Claude Dessureault à Harrisburg en 2015. La pouliche se nomme Nyanna Hanover et elle est en courses depuis peu à Freehold. C’est une Western Ideal qu’ils ont payée 18 000$. En plus de ces deux pouliches, Daniel s’est amusé à donner ses premières leçons à un Vintage Master, du nom de Chloes Master :  » Il est plutôt gros. Je ne sais pas s’il pourra courir cette année comme 2 ans. Pour le moment, j’ai pu le travailler à quelques reprises en 2.30 et ça se passe plutôt bien.  »

 

Guy Boulianne

 

Evoquer Daniel Dubé sans parler de son ami Guy Boulianne, c’est quasi impossible. Leur association dure depuis des décennies, leur amitié aussi d’ailleurs. C’est d’ailleurs Guy qui a élevé Queen Elsa pour Daniel. La jument qui a donné cette pouliche, Ladies Life, une Four Starzzz Shark est gestante de Mickey Hanover.  » La jument devrait pouliner d’ici cinq ou six semaines, de dire le King de la Malbaie. En plus, j’ai une pouliche par Vintage Master du nom de Merveille, qui sera à dompter cet automne. » Et Guy a toujours chez lui son Niceandup. Avis aux intéressés, la jument Ladies Life, pleine de Mickey Hanover, est en vente sur le site de Standardbred Canada.

ga3_0614

François Carignan, Huguette Cyrenne et Guy Boulianne, gala 2016

 

À La Malbaie ou au New Jersey, on se prépare activement pour la prochaine saison à H3R. Incidemment, la piste devrait être nettoyée de sa neige la semaine prochaine.

 

Un petit rappel, c’est demain au Confort Inn de St-Nicolas, que se tient l’assemblée générale annuelle du CRCCQ. L’assemblée sera suivi du cocktail et du gala Meritas 2016.

 

 

 

 

Back to news