Les confidences du prof Domethatagain, un cheval spécial

18 février 2017 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

De l’avis de la plupart des personnes qui ont côtoyé Domethatagain, un cheval qui a pris la direction du haras au cours des derniers jours, ce fils de Bettors Delight, entraîné par René Allard dont il est aussi une co-propriété, est un cheval spécial. Une assertion d’autant plus surprenante qu’au fil des ans, René a pris soin d’une multitude de chevaux. Celui-ci, de son propre aveu, méritera toujours une place spéciale dans son coeur.

 

René nous en parle

 

 » Ce cheval est un gagnant et c’est sur une note victorieuse que sa carrière a pris fin, samedi dernier à Woodbine, avec Louis-Philippe Roy aux guides. Une victoire magistrale, en venant de l’arrière, avec un chrono de 1.50.4, rien de moins.  J’ai toujours aimé ce cheval, un cheval courageux, batailleur. Tous ceux qui ont travaillé avec lui savent comment il est spécial, je dirais exceptionnel. Pour moi, il est un membre de la famille. Je vais m’en ennuyer, c’est sûr. J’adorais le taquiner, lui donner quelques taloches amicales au passage, m’amuser avec lui dans l’écurie. Sa retraite est un moment émouvant, j’en ai les larmes aux yeux. »

 

Les réseaux sociaux ont fait un large état de cette dernière course de Domethatagain. Les compliments ont été nombreux et mérités. Sa victoire a été reprise par plusieurs amateurs et des photos du cheval ont été aussi nombreuses que variées. Le dernier droit de cette dernière course, ( c’était la 6e au programme de samedi dernier ) mérite qu’on le repasse en boucle. Il est d’ailleurs disponible aussi sur You Tube et je vous encourage à le visionner.

 

Toute une carrière

 

Qui dit fils de Bettors Delight, dit fils du plus grand géniteur à ce jour en terme de dollars amassés par ses rejetons. Et à cet égard, Domethatagain ne fera pas rougir son géniteur avec son 1.1M$ de gains monétaires.  Actuellement, le cheval a 8 ans et a pris son record de vitesse à 5 ans, à Pocono, une affaire de 1.48. Sa victoire la plus lucrative est survenue en 2015 alors qu’il a remporté la finale de Levy à Yonkers pour un enjeu de 500 000$, avec Daniel Dubé aux guides. Le chrono ce jour-là fut de 1.51.1. Sa fiche globale se lit comme suit : 116 départs ( 27-21-17 ).

 

Pour les gens de l’Ohio où il prendra résidence pour la saison de monte, c’est très encourageant de savoir que le cheval a excellé sur une piste d’un demi-mille. On le sait, en Ohio, les demi-milles sont nombreux, à commencer par Northfield Park. Les frais de saillies ont été fixés à 3000$ et c’est à Abby Stables qu’on le retrouvera. René est ses associés ont conservé 75% des parts du cheval, cédant 25% aux éleveurs.

%2fdomethatagain01

Des débuts pourtant modestes

 

Si on retraçait  l’histoire de Domethatagain, on se rendrait compte qu’il n’a pas été une terreur à sa première année en piste. Un achat de 67 000$ à l’encan de Lexington, il a été un membre de l’écurie de Erv Miller jusqu’à ce que René et quelques-uns de ses associés, s’en portent acquéreurs en janvier 2014 pour un montant de 200 000$. » J’adore acheter un cheval mature de 4 ou 5 ans, qui a fait ses preuves. Quand on l’a eu, il a été affublé de quelques problèmes de gorge, mais après, il s’est révélé tout un compétiteur. Il aurait pu continuer sa carrière en courses, mais à 8 ans, c’était aussi un bon moment pour en faire un reproducteur, de poursuivre René.  »

 

 » Les proprios de juments au Québec pourront encore compter cette année sur deux géniteurs à la ferme familiale à St-Esprit, un trotteur, Rose Run Hooligan  et un ambleur en Mickey Hanover. Ce dernier n’y est pas encore mais devrait arriver en mars. »

 

Une bonne seconde carrière donc à Domethatagain . Il a tout pour y réussir.

 

 

 

 

Back to news